Lettre à un ami, Gérard Latortue, devenu Premier Ministre

Post Reply
Claudia

Lettre à un ami, Gérard Latortue, devenu Premier Ministre

Post by Claudia » Sun Jun 06, 2004 11:21 pm

UNIVERSITE ROI HENRI CHRISTOPHE
Cap-Haitien
Dr. Louis J. NOISIN
Président-Fondateur
1980

Lettre à un ami, Gérard Latortue, devenu Premier Ministre

Mon cher Gérard,

Avant que le démon de la politique ne me fasse perdre un ami qui m'est très cher, je préfère me retirer sur la pointe des pieds et laisser le champ libre aux faiseurs de Roi et aux destructeurs de royaumes.

Comme tu le sais, je suis responsable d'un Séminaire d'été sur Haiti à FIU et dont tu devais faire partie. Je voulais te voir pour t'en parler et te confirmer mon départ pour le lundi 31 mai. Je voulais aussi partager avec toi les remarques qui m'ont été faites au Cap-Haitien concernant le gouvernement que tu diriges et qui, malgré les efforts que tu déploies, semble se diriger vers une incompréhension totale conduisant même à la catastrophe si tu ne prends pas des mesures directes et rapides qui s'imposent comme le choix du Maire du Cap et des autres Villes et Bourgs du Nord.

Qu'on le veuille ou non, je représente une force politique et morale d'envergure dans le Nord, particulièrement au Cap où je suis considéré comme un héros et où j'ai été « Rechouqué » pompeusement et princièrement après mon message aux étudiants du Département du Nord à l'occasion de la Fête du Drapeau et de l'Université. C'est là aussi que j'ai appris que le Directeur du Cabinet, Mr. Raymond Lafontant, sème à tout vent et à qui veut l'entendre, que tu as perdu confiance en moi pour avoir su que je me servais de ma position de Consultant à ton Cabinet pour poser des actes en ton nom et que, de plus, je recevais des gratifications pour services rendus ou à rendre. Je voulais confronter Raymond en ta présence mais malheureusement tu ne m'a pa
s donné l'opportunité de le faire et sans me mettre au courant de cette situation tu as cru en ces détracteurs et tu m'as visiblement condamné à la grande stupéfaction de ceux, très nombreux d'ailleurs, qui me connaissent et dont certains amis communs comme : Yvon Siméon, Rico Bazin, Leslie et Mirlande Manigat, Hérard Abraham, Raymond Magloire et j'en passe. Habitué á la politicaillerie et á la canaillerie haitienne, je me placerais bien volontiers au-dessus de ces mesquineries mais, sentimental que je suis, je me sens meurtri du plus profond de mon cœur, moi que ta sœur Marie-Thérèse considère comme ton ange gardien. Toi, mon collègue de l'Université et mon frère-ami me condamne sans m'entendre et sans un mot d'explication, c'est tout juste incroyable et même inoui. Et dire que je t'avais prévenu, Gérard, que je t'avais demandé de me signaler toutes formes de médisances en présence d'un détracteur éventuel. Tu ne l'as pas fait, Gérard, et c'est là une grave entorse à l'amitié.

Quand on parle d'exploitation de ma position de consultant, je dois signaler que si je devais exploiter une position quelconque, je l'aurais fait en fonction du prestige acquis comme Président du sénat de la 44ème Législature et comme l'homme connu dans tous les milieux socio-économiques du pays avec l'auréole d'être le Premier Fondateur d'Université privée mais non pas comme un simple Consultant au Cabinet de ministre même quand ce serait celui du Premier Ministre. A mon âge de 77 ans, cher ami, et vous TOUS qui me lisez, ON NE BADINE PAS AVEC L'HONNEUR.

Je ne voudrais pas me plaindre du sort piteux qui m'est fait parmi les Consultants. Tout le monde a de grands dossiers à traiter au carré du Directeur, BIEN ENTENDU, tandis que moi je suis relégué au rang d'un petit rédacteur de fortune, le plus souvent seul et assez souvent en compagnie d'Alix Richard et jusqu'à son départ de mon cousin Leslie Débrosse. Je crois comprendre que les autres ont été appelés et choisis tandis que pour moi c'est nettement différent car je me croyais l'un des trois mousquetaires de la HTN de la Floride.

J'ai consenti plus de $2.500,00 de dépenses pour le voyage de mon épouse et moi comme frais de premier établissement pendant ces trois mois de présence à tes côtés, je n'ai jamais rien demandé, je n'ai jamais sollicité d'emploi pour quiconque et voici que je suis accusé, à ma grande surprise et à ma plus grande honte, de recevoir des gratifications.

J'avais invité, en ton nom, Limoné Joseph, l'homme qui faisait sonner le LAMBI dans nos réunions de Miami, Je n'ai jamais pu t'en parler, et ainsi devant ton indifférence je l'ai amené avec moi au Cap où il a été reçu chaleureusement et à mes frais de $550.00. Qu'importe, je l'ai fait pour toi au nom de l'amitié, et cela ne se paye pas.

Puis-je te demander, toutefois, de bien vouloir autoriser le paiement anticipé de mon salaire du mois de mai en US avant mon départ le samedi 29 mai. Mon contrat n'a d'ailleurs qu'une durée de trois mois renouvelable au gré des partis
. Je n'ai nullement l'intention de renouveler le mien.

Je te souhaite, mon cher Gérard, du succès continu. Le Gouvernement Alexandre-Latortue doit lever le défi, il doit réussir avec ou sans nous.

Bonne chance, Gérard. Que Dieu te bénisse et te protège ! Tu en auras grand besoin.

Invariablement,
Loulou Noisin

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Fri Jan 21, 2005 9:25 am

Loulou Noisin d'abord, Gérard Bissainthe ensuite... deux gentlemen qui ne badinent pas avec l'honneur. Est-ce qu'il en reste de l'honneur dans le gouvernement de Latortue? A-t-il encore des amis avec lui? Ses amis s'étaient-ils simplement leurrés?

Et enfin, est-ce qu'on peut parler d'honneur quand un gouvernment s'impose par le truchement des gouvernements américains, français et canadien et de forces armées étrangères ? ? ? ? ? ? ?

Est-ce qu'on perd sa tête tout simplement en Haiti quand on devient vieux?

Lemane Vaillant

Post by Lemane Vaillant » Fri Jan 21, 2005 10:18 am

Guy,

Je vois bien que tu ne sais pas que Leslie Manigat , lui aussi , l'ancien Président du Ministre Gérard Latortue de 1988 , a dévoilé et écrit au grand Public l'année dernière ( sur le site de metropolehaiti.com ) qu'il a été malmené , éconduit et évité par Gérard Latortue devenu Premier-Ministre ..

Quatre Septuagénaires ou Grands Sexagénaires : Manigat , Noisin, Bissainthe et Latortue n'ayant pas le sens de l'amitié , ou l'ayant perdu ..

Lemane

T-dodo

Post by T-dodo » Fri Jan 21, 2005 1:01 pm

Guy, Lemane et autres,

Je comprends les problèmes de Noisin. Il a été déçu ou dupé par le premier ministre, à tort ou à raison, car je n'ai pas entendu la version du premier ministre. S'il est tout à fait correct, en ce sens qu'il a tout dit sans omettre des faits qui auront changé l'interprétation de ceux qui sont listés dans la lettre, le premier ministre n'a pas été sincère avec lui. Un ami doit être ouvert avec un autre.

Cependant, la lettre ouverte expose la petitesse de nos leaders qui mettent leurs intérèts personnels avant ceux du pays. Pour moi, la décéption d'un ami est une affaire tellement personnelle que dans certains cas je n'en parlerais même pas à mon frère. Pourquoi en parler au public? L'affaire sonne tellement personnelle, qu'on doit aller très loin pour trouver l'effet sur le pays. Au mieux, il me semble que Mr. Noison a fait preuve de jugement éronné concernant son ami. De là à mobiliser le public Hai
tien pour l'aider à recupérer ses dépenses et mois de salaire me semble que la voix de lettre ouverte est la moins appropriée pour résoudre ce probléme. Le tribunal serait une meilleure venue, quoique "dysfunctional."

Mon intervention ici n'est une défense du premier ministre. Son action, si Noisin a tout dévoilé dans cette affaire, est très réprochable. A cause de cà, c'est pas surprenant à moi que le travail le premier ministre est en train de faire en Haiti est si critiqué. Il est évident qu'il y a une certaine carence de capacité de gestion des affaires publiques. Mais, plutôt, elle questionne la competence de nos leaders et leur "fitness" pour les positions qu'ils occupent. C'est vraiement triste!

T-dodo

Post by T-dodo » Sat Jan 22, 2005 3:52 pm

[quote]In the political arena, in Haiti or elsewhere, care for others the way you want others to care for you is not always applicable.

There is no fair game. Le jeu force à couper, et tous les coups sont permis, low blows, kout pwen anba lonbrit”. You name it!
[/quote]

Michel,

These are excuses for weak personality and personal integrity, and I am going on a limb here. It probably explains why it is widely believed that politicians are among the least trustworthy people. They will lie, if they believe they can get away with it. Unfortunately, Michel, you and I were raised in a country where politicians were bad role models. Otherwise, you would not have uttered that statement.

My opinion is that when someone becomes the chief executive of a country, the responsibility for the whole population is so great that your personal relations become secondary. Those relations should unde
rstand that the responsibility comes before the friendship. Unfortunately, in our native country, those relations believe in entitlements to special favors when they are lucky enough to have a friend in high places. That's OK, until the favors conflict with the responsibilities of the position. In those cases, the relations should back off and learn their lessons. That's what Noisin should have done, assuming his story is as he told it.

Another thing that Noisin seemed not to fully grasp yet, politics, whether in your office or in the oval office, is a competition for power. He is certainly bad at it, as his letter attested. He was outdone by someone else for the favor of his "friend." Trying to embarrass his friend, in retaliation, would not win his friendship back. This is not like Bissainthe's letter who was using an opportunity to try to denounce corruption and nepotism. At least, he has a patriotic excuse to get back at those he thought faulted him. Noisin does not have such excuse.

Ple
ase note I am not a supporter nor an admirer of Latortue. As far as I am concerned, his accomplishments so far do not impress me. But Noisin's actions to settle the score with him make Noisin in my opinion not look good, to say the least. This is regardless how bad he was treated by Latortue. It just seems to me that Noisin had just lost a political battle and was expressing sour grapes. In the process, to me, he showed disregard for friendship and country.

Jean-Marie

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Sat Jan 22, 2005 6:53 pm

Michel, your quotes of Mr. Noisin are far from accurate. You kind of made them up as you went along. You truly are not at liberty to do that. If you want to paraphrase him, that's one thing. If you want to quote him, that's another. But you cannot mix the two.

I tried vainly to match your quotes of Mr. Noisin to the actual wording of the letter. I saw some parts here and there, and at other times you simply put words in his mouth.

PLEASE DO NOT DO THIS ANY MORE.

OK?

Yours truly,
Guy S. Antoine

Lemane Vaillant

Post by Lemane Vaillant » Sun Jan 23, 2005 5:57 am

Guy,

Il y a bien une attitude prudente à observer et à garder face à un conflit simplement médiatique entre 2 ou plusieurs personnes.

Ce n'est pas une affaire qu'on aurait minutieusement et systématiquement instruite au Tribunal à des fins de Jugement . Une déclaration/accusation est faite par une partie . L'autre partie peut répondre . Ce n'est pas ça l'instruction d'une affaire .

On n'aura que quelques éléments pour opiner : On doit y aller pianissimo ..

Ainsi pour ces différentes affaires entre Latortue, Noisin, Manigat, Bissainthe et Boniface Alexandre ..


Lemane

Post Reply