HOPE n'a pas encore suscité l'effet escompté!

Post Reply
Michel Nau_

HOPE n'a pas encore suscité l'effet escompté!

Post by Michel Nau_ » Wed Dec 20, 2006 11:19 am

HOPE n'a pas encore suscité l'effet escompté!
EDITORIAL, HAITI En Marche
PORT-AU-PRINCE, 13 Décembre - Un proverbe de chez nous dit : l'haitien se promène avec deux bougies. L'une avec laquelle il prie pour trouver un emploi ; l'autre pour ne pas le trouver.
L'ennui est qu'ici il n'y a pas d'assurance-chômage !
Cette pensée nous vient en regardant certaines réactions après le vote par le Congrès américain du projet HOPE.

Cette législation qui est susceptible de créer plusieurs milliers d'emplois en Haiti a passé victorieusement le week-end dernier devant les deux chambres du Congrès. Le projet qui est devenu loi, doit à présent être promulgué par l'administration Bush.

Ce vote n'a pas été facile. Le projet a été combattu pendant deux années par les fabricants américains des matériaux en textile (coton).
En effet, il permet au pays bénéficiaire, en l'occurrence Haiti, d'acheter les matières premières où ça se trouve à meilleur prix. Donc soit aux Etats-Unis, soit sur d'autres marchés si c'est trop cher aux Etats-Unis.
Les fabricants américains auraient toujours voulu que le textile soit acheté aussi chez eux.
Ensuite, les articles assemblés en Haiti sont exportés aux Etats-Unis où ils entrent sans payer de droits de douane.
Ce qui constitue un grand avantage pour les grandes chaînes de distribution américaines...
Ce qui peut les intéresser à investir sur le marché haitien.
Ce qui HOPE n'a pas encore suscité l'effet escompté!
Mais si nous avons à acheter aussi les matières premières aux Etats-Unis, nous tombons sous une sorte de monopole. A part les quelques milliers de jobs créés, pas grand chose ne reste dans l'économie locale sinon la location de quelques halls au parc industriel pour installer les factories.
Tandis que le projet HOPE nous permet un mouvement économique au moins à double volet : l'importation des matériaux en textile, et l'exportation des articles assemblés.
Cependant le passage de HOPE ne semble soulever aucune émotion particulière.
On dirait même que tant que le projet était bloqué, cela faisait plus de bruit. On pouvait qualifier les responsables haitiens de nuls et les Américains d'être des menteurs...
Aujourd'hui que c'est fait, rien ne bouge. On peut même entendre certaines réflexions désobligeantes.
Si nous pouvons, pour faciliter les choses, classer le pays en une droite et une gauche ... Eh bien, la droite répond par un silence total. Comme qui dirait, on n'y croit pas. Oh, on en a vu d'autres. De ce côté aujourd'hui le cynisme est de rigueur. Haiti est de toutes façons foutue !
Cela n'empêche bon nombre de s'arranger pour tirer les marrons du feu. Quitte à faire alliance avec le diable...

Du côté de la gauche, alors on vous sort le grand jeu anti-capitaliste. L'exploitation ouvrière. Les salaires de misère. Un auditeur demande si le projet HOPE a prévu aussi un sanatorium pour les ouvriers. Méchant !

Tout cela bien entendu sans qu'on ait pu entendre une seule fois la voix des premiers intéressés : les ouvriers eux-mêmes, même potentiels, nos actuels chômeurs...
Néanmoins à la vérité, tout le monde a raison.
Les patrons ont raison de douter. On se fait mener en bateau depuis plus de deux décennies. Les embargos se suivent et se ressemblent en destruction toujours plus avancée du pays. D'où appauvrissement généralisé, y compris dans des familles jusqu'à récemment bien sous tous rapports.
La gauche a raison aussi parce qu'elle se souvient de la " révolution économique " de Baby Doc sur le dos de l'ouvrier non syndiqué, non assuré, non protégé d'aucune sorte. Et finalement abandonné dans la rue... Si ce n'est en effet au sanatorium. Mais aujourd'hui beaucoup d'eau a coulé sous les ponts.
On ose croire que l'Etat n'est plus le même que sous Baby Doc et consorts. Donnons lui au moins le bénéfice du doute...

Mais surtout non seulement l'ouvrier haitien connaît mieux ses droits, mais il n'est pas seul. Il existe en Haiti des syndicats qui se respectent et qui ont su le montrer même pendant les deux années de fer du régime intérimaire.
Quoi qu'il en soit, il faut sortir aujourd'hui du mythe de la main d'œuvre haitienne bon marché et que les patrons du monde entier feraient la queue pour venir exploiter.
La main d'œuvre haitienne est bon marché, oui, mais elle n'est pas unique au monde.
D'un côté...
D'un autre côté, il existe aussi meilleur marché ailleurs et mieux qualifiée.
La main d'œuvre haitienne bon marché n'a pas la même valeur que dans les années 70. Aujourd'hui le bon marché n'est plus le seul critère. Comme dit un autre dicton haitien : le bon marché peut vous coûter cher.

On s'explique. Les grandes compagnies américaines délocalisent, cela veut dire qu'elles sont allées s'installer dans d'autres pays où les salaires sont moins élevés afin d'augmenter les revenus du grand patron capitaliste. Ces pays s'appellent d'abord le Mexique, puis aujourd'hui la Chine.
Mais dans ce mouvement, les ouvriers des pays hôtes ou bénéficiaires ont dû améliorer leur performance, recevoir une formation plus poussée, sortir du stade primitif de main d'œuvre bon marché. C'est un plus pour tous ces pays, parmi lesquels on peut déjà inclure aussi la République dominicaine. D'où le nouveau concept de pays en développement remplaçant celui de pays sous-développé.
Où classer Haiti ? Pays en développement ou éternellement sous-développé...
A vous de juger.
Par conséquent, on ferait mieux de ne pas trop faire la fine bouche... et de laisser les futurs ouvriers décider eux-mêmes.

Nous disions : l'Etat n'est plus le même que celui de Baby Doc elatrye. Allez savoir. Car il ne s'agit pas seulement aujourd'hui d'exiger des toilettes dans les factories. L'Etat a une mission autrement plus importante. L'industrie d'assemblage n'est qu'un soulagement temporaire et très partiel. Elle ne doit pas être toute l'économie. La preuve : en un jour l'embargo a été décidé et tous les emplois étaient partis. Pour toujours...
Mais tout cela ne peut être dit en deux mots. Nous pensons qu'une campagne d'informations est nécessaire. A moins que des financements pour une telle entreprise aient déjà été débloqués pour disparaître dans les poches de ces mêmes HOPE-sceptiques. Comme toujours, bourik travay, chwal galonnen

Michel Nau_

Post by Michel Nau_ » Wed Dec 20, 2006 11:45 am

[quote]Du côté de la gauche, alors on vous sort le grand jeu anti-capitaliste. L'exploitation ouvrière. Les salaires de misère. Un auditeur demande si le projet HOPE a prévu aussi un sanatorium pour les ouvriers. Méchant !
Tout cela bien entendu sans qu'on ait pu entendre une seule fois la voix des premiers intéressés : les ouvriers eux-mêmes, même potentiels, nos actuels chômeurs... [/quote] Mesye la goch ipokrit lunitik yo ap minnin byen nan peyi blan, yap bay blan 8 a 10 ze tan alez pou fe lajan. Leve bone le matin e mache nan la nej fredi ap devore yo yo pral travay kanmenm.
MIN yap di pep Ayisyen an pa pran travay faktori blan.
Yo pa we tet yo nan gran liv la ke se nan yon system faktori tou ke blan mete yo travay. [quote]Mais aujourd'hui beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. [/quote] Wi. bagay yo pa menm jan anko.
Gen plis ke 20 zane ke Baby Doc ale. Pendan 20 ane sa yo pep la gen plis matirite konnin gou dlo'l li. Li pap koute pesonn vinn di'l fe a goch ou fe a dwat.
Se li ki pou pran desisyon li.
Yo pap manje KK bef pou bonbon sirop anko.
Bullsh!t is not molasses cookie!!
[quote]La main d'œuvre haitienne est bon marché, oui, mais elle n'est pas unique au monde. D'un côté... [/quote]
Sa vle di, si nou pa pran li, gen lot peyi ki deja pare pou ranmase job sa yo.
Mezanmi, tanpri, kite proje sa demare dabor, answit pep la va deside si li vle li ou pa.
Se yo ki konsene!! Kite yo pale pou tet yo!!!

Michel

Michel Nau_

Post by Michel Nau_ » Thu Dec 21, 2006 5:19 pm

Jaf ekri: [quote]Yo te mèt fèmen lekòl, boule jaden, louvri faktori esklavajis....anyen pap deranje. Nou tout konnen tout plantasyon merite yon fòs represyon pou kenbe lepèp nan wòl li.[/quote] Ki zafe lesklavaj e plantasyon ke wap pale la ?
Sanble wap reve je kale gwo jounin gwan papa Dessalines e Petion toujou.
Proje HOPE la bay moun travay, li pa mete moun nan lesklavaj.
Si yon moun vle travay, li travay, min peson pa gen dwa fose ‘l.
Ki zafe esklavaj e plantasyon ke wap pale la gwo jodi 21th syekle sa?
Sale ouvrye yo ap depand de « of e demand »
Isinn textil ki ofri plis lajan, e meyer kondisyon, se la ke moun pral chashe travay.
Travay yo ap la pou tout moun, si yon moun vle travay, lap pran'l, si li pa vle, li te met chita lakay li.
Peson pa gen dwa fe yon moun bourike kont volonte li. Si sa ap fet, gen anpil oganizasyon ki la pou proteje e voye je sou ouvrye yo.
Esklavaj pap fet sou proje HOPE la.
Esklavaj, plantasyon, ti neg ap reve e delisyone je kale.
W te met kontinye admire foto gwan papa w nan gwo liv yo toujou e mete deguizman madigra w sou w, min kite pep la manje.
Se li ki pou chwazi sa li vle.

Michel

Michel Nau_

Post by Michel Nau_ » Thu Dec 21, 2006 10:55 pm

Se bel kalkil konte lajan ke w fe la, pep la gen lespwi e li kap fe'l tou.
Si pep la we ke travay HOPE la pa bay LESPWA jan blan di a, e byen, Ayisyen ap pito pran kannte pou yo al Florida e Bahamas.

Mo LESPWA, ke mesye ekip Preval yo shwazi a kom kanpagn prezidansyel la, se pa pa aza non ke yo shwazi mo sa.
Se yon plan byen monte ki konyenside avek pasaj bill HOPE la ke GW Bush signin an e yo ta remin we ke proje sa vini yon sikse pou administrasyon Bush la e pou pep Ayisyen.
Yon lot rezon ke bill HOPE sa pase tou, se pou Ayisyen rete chita lakay yo pou yo pa pran kannte pou al chashe job devan pot lot moun.
Si gouvenman pratike bonn governans e fe ekonomi peyi a mache, gen lot plan pi devan anko.
Map repete anko, si job HOPE yo pa peye komsa dwa et, Ayisyen pap bourike pou dis kob anko! Nou pa an 1986, nou nan 2006 kap vini an. Anpil dlo rivyer koule anba pon pandan 20 zane sa yo.
Ayisyen konnen konte lajan kounyen la...menm nan fe nwa.

Epi Jaf, w di ke w pa remin zafe HOPE paske li pa ofri travaye e sindika yo proteksyon e bon kondisyon travay, min w pa jan di nou ki alternativ, ki lot bagay ke w genyen pou ofri pep la kom soulajman travay?
Mete zafe blan de kote, esklavajis, kolon, opresyon, plantasyon, reparasyon, house negroes e tout lot komante rasis e fantezis w yo de kote.
Ki sa ke yon genyen, ki plan de travay ke ekip w a genyen pou pep la a la plas de HOPE??

Mwen rale tichez ba mwen pou'm tande w.

Michel

Post Reply