Yvon Neptune

Post Reply
Morisseau
Posts: 50
Joined: Fri Dec 12, 2003 7:26 pm

Yvon Neptune

Post by Morisseau » Thu Jul 27, 2006 8:18 pm

L'ancien Premier ministre haitien Yvon Neptune, détenu depuis juin 2004 pour son implication présumée dans un massacre d'opposants à l'ex-président Jean Bertrand Aristide, a été libéré jeudi.

Yvon Neptune et plusieurs ex-responsables ou proches de l'ancien régime, sont accusés d'implication dans l'assassinat en février 2004 à la Scierie, un quartier de la ville de Saint-Marc (ouest), d'une cinquantaine d'opposants à Aristide, deux semaines avant la démission de ce dernier et son départ en exil.

Ces forces étaient composées d'éléments de la police et de partisans armés de l'ex-chef de l'Etat agissant au sein d'une organisation locale dénommée "Balai Rouzé".

M. Neptune (2001-2004), âgé d'une soixantaine d'années, a été libéré sans jugement. Il avait suivi plusieurs grèves de la faim pour protester contre ses conditions de détention et exiger sa remise en liberté. La procédure judiciaire a été relancée en mai.

L'un des avocats de M. Neptune, Marc-Antoine Saint-Vil, avait demandé une ordonnance de mainlevée en faveur de tous les détenus dans le cadre du dossier concernant son client.

L'avocat des familles des victimes, Samuel Madistin, avait demandé à la justice de travailler dans le respect de la Constitution et de punir les coupables selon la loi.

En juin, la justice avait également ordonné la libération de l'ex-ministre de l'Intérieur d'Aristide, Jocelerme Privert, incarcéré depuis deux ans pour la même affaire.

Yvon Neptune est actuellement soigné par les médecins des Nations unies en Haiti, a indiqué la mission de stabilisation de l'Onu en Haiti (Minustah) dans un communiqué.

"L'état de santé de M. Neptune, qui a dramatiquement décliné durant sa détention, demeure sérieusement préoccupant. Il est en ce moment sous la supervision médicale des équipes de soins des Nations unies en Haiti et le restera jusqu'à ce que son état de santé lui permette de retourner dans sa famille", selon le communiqué.

"La Minustah était préoccupée depuis un temps considérable de la détention prolongée de M. Neptune et avait exprimé ses inquiétudes au plus haut niveau tant du gouvernement de transition que du nouveau gouvernement", rappelle l'organisation qui indique de ce fait "accueillir favorablement" la libération de M. Neptune.

Post Reply