Preval est Souffrant, par E. Rene

Post Reply
Tidodo_

Preval est Souffrant, par E. Rene

Post by Tidodo_ » Thu Apr 20, 2006 7:49 pm

[quote]Préval est souffrant.
Par Jean Erich René
19 avril 06

La prolongation du séjour de René Préval à Cuba pique notre curiosité et ouvre la voie à de multiples spéculations. En Haiti nous n'avons pas pris l'habitude de contrôler le bulletin de santé de nos postulants. Occuper une fonction élective exige d'abord de bonnes conditions physiques et mentales. On s'expose à de grands risques en remettant les rênes du pouvoir à un homme atteint d'une maladie dégénérative et agonisante. On sera forcé dans un futur proche de refaire les élections et de revivre les mêmes problèmes. Une telle perspective n'est pas reluisante pour le corps social haitien. La présence de René Préval à Cuba serait beaucoup plus motivée selon toute vraisemblance par l'aggravation de son état de santé qui réclame la présence d'un spécialiste. Les considérations d'ordre politique et économique ne sont que des camouflets.

Le diagnostic critique de son médecin aurait retardé son séjour à Cuba. Certaines analyses cliniques et même une intervention chirurgicale étaient nécessaires avant que l'illustre patient quitte l'île. Après la déclaration de sa victoire aux urnes par décision politique en février dernier, René Préval proclamé pour 5 ans a fait allusion au caractère transitoire de son Gouvernement. Evidemment il ne faut pas se réjouir de la maladie d'un homme politique et surtout d'un Président nouvellement proclamé. Si les données se confirment, par hypothèse, René Préval doit se retraire de la scène politique avant la fin de son mandat. Déjà le problème de sa succession politique se pose. Jacques Edouard Alexis à la veille des élections législatives du 21 avril pour supporter les candidats de l'Espoir a soulevé l'éventualité du retour de Jean Bertrand Aristide. Ces propos tenus à Jacmel ce week-end par un ex-Premier Ministre de René Préval et membre actif de l'Espoir laisse planer bien des doutes.

La maladie de René Préval associée par une gymnastique de la pensée à la possibilité de retour de Jean Bertrand Aristide en pleine campagne législative provoque un grand suspense. Transparence oblige, si l'état de santé de René Préval suscite certaines inquiétudes l'opinion nationale et internationale doit être informée. Un Président est un homme public, on ne peut pas cacher la vérité sur son bulletin de santé. Le report inattendu de son retour en Haiti le dimanche 17 avril au mardi 19 avril a un aspect un peu insolite. La presse cubaine renseigne copieusement sur l'itinéraire de parcours de René Préval à Cuba. Il a déjà fait le tour des Institutions intéressées et établi tous les contacts. Pourquoi doit-il passer deux jours de plus, si ce n'est pour une urgence probablement d'ordre clinique? Pour expliquer sa démarche un peu difficile à sa descente d'avion à l'Aéroport International René Préval a avoué avoir subi à Cuba une intervention chirurgicale pour une hernie inguinale. Est-ce vrai ? A l'ère de l'informatique peut-on vraiment donner le change à tout le monde?

Ce non retour à la date prévue met sur la sellette le dossier médical du 55ème Président d'Haiti. Le destin semble lui réserver le même sort que François Mitterrand, mort d'un cancer de la prostate. Bien entendu les spécialistes minimisent l'impact immédiat du cancer de la prostate s'il est dépisté à temps. Cependant s'il s'agit d'une tumeur maligne, l'imminence du décès se précise. La science médicale établit une certaine corrélation entre sexualité et un certain type de cancer compte tenu de l'infection par le gonocoque ou les papillomavirus suite aux lésions précancéreuses au niveau du col de l'utérus chez la femme qui a plusieurs partenaires. Le cancer de la prostate relevé chez l'homme de 40 à 64 ans n'est pas non plus sans rapport avec le nombre de partenaires sexuels. Selon une étude américaine menée entre 1993 et 1996 au Comté de l'Etat de Washington sur un échantillon de 793 participants, au-delà de 30 partenaires on traverse le seuil critique. Que les machos et les femmes galantes, les nymphomanes prennent notes afin de respecter le code de la route.

Selon les clefs du diagnostic de la prostate du Dr Emmanuel Zinsky, le PSA ou Prostate Specific Antigen en français Antigène Prostatique Spécifique est une substance fabriquée naturellement par la prostate. Cette molécule est présente dans le sang de tous les hommes. C'est un indicateur fiable de l'activité de la prostate qu'une simple prise de sang permet de mesurer après avoir effectué un toucher rectal. "Si la prostate est anormale avec un taux de PSA supérieur à 10, le risque de cancer de la prostate est de 8 sur 10. L'urologue décide alors de faire un prélèvement (biopsie) de la prostate pour s'assurer du diagnostic" affirme le Dr Zinsky. Le dosage du PSA peut culminer vers une opération de la prostate en traitement d'un cancer ou une prostatectomie. D'où la nécessité d'une prolongation des séances médicales et par ricochet la justification des deux jours supplémentaires de René Préval à Cuba. L'Etat de Santé du timonier de la barque nationale est la plus parfaite garantie de l'accomplissement de son mandat et du respect de l'exécution des projets planifiés selon les portefeuilles prévus. Pour inspirer confiance aux bailleurs de fonds internationaux il faut les rassurer du retour de leur capital dans un délai déterminé.

On connaît bien les moeurs politiques haitiennes, la fin d'un régime consacre la disparition de son programme politique et la cessation complète des projets en cours. On arrive jusqu'à la négation de ses réalisations. René Préval lui-même a donné le mauvais exemple en s'attribuant la paternité de la fondation de l'usine sucrière de Darbonne sous le nom de baptême Jean Dominique tandis qu'il s'agit d'une réalisation du Gouvernement de Jean Claude Duvalier sous le ministère de feu Frantz Merceron. L'aéroport François Duvalier est devenu Toussaint Louverture sous le Gouvernement de Préval. L'esprit de continuité et de suivi des entreprises étatiques ne font pas partie de nos us et coutumes. Nos luttes politiques sont plutôt personnelles. C'est pourquoi après 200 ans d'indépendance on revient toujours à la case de départ. En voulant détruire Duvalier on a détruit Haiti. Les gouvernements éphémères nuisent à notre développement économique.

René Préval ne peut plus garder son mutisme de candidat. Comme Président il doit faire preuve d'ouverture et de transparence en expliquant à la nation le sens de sa déclaration. Pourquoi se considère-t-il comme un Président de transition puisqu'un mandat de 5 ans lui est accordé par décision politique? Notre Président souffre-t-il d'un mal incurable? Sa fin est-il proche ? Des interrogations sur la santé du Président d'Haiti ne constituent nullement un sujet tabou. Ce sont des questions primordiales à la bonne marche de l'Administration publique. Nous n'avons pas une tradition démocratique comme les pays avancés où il y a délégation de pouvoir. Le Président d'Haiti se comporte comme le Roi Soleil. C'est de lui que viennent tous les pouvoirs. C'est vers lui que convergent tous les sujets. Il est à la fois l'alpha et l'omega. Donc s'il ne se porte pas bien il n'aura pas le contrôle effectif de la machine gouvernementale.

Les diagnostics des médecins cubains établiraient l'incapacité physique de René Préval à tenir le gouvernail durant les 5 prochaines années. S'agit-il d'un coup d'état médical ? Non! Il fut en de bonnes mains et même en pays conquis c'est à dire chez son ami Fidel. Mais avoir un fantôme au Palais National va donner lieu à des malversations et des luttes d'influence. On camoufle le voyage de René Préval à Cuba pour des soins de santé par des raisons d'ordre politique et économique. René Préval pour dévier l'attention sur la détérioration de son état de santé perceptible par sa démarche boiteuse préfère évoquer une intervention chirurgicale au niveau de l'aine. Nous aussi nous l'aurions souhaité mille fois et nous sollicitons en sa faveur l'assistance du Très-Haut. Cependant si l'évolution de son cancer de la prostate réduit ses capacités physiques bientôt Préval sera limité dans ses déplacements et doit même subir une hospitalisation. Préval dirigera le pays par procuration. Nous comprenons pourquoi René Préval avant même sa prestation de serment taxe son Gouvernement de Transition. Bientôt les cartes seront re-brassées et une personnalité consensuelle regroupant toutes les sensibilités politiques serait tirée de la pile pour assurer sa succession. Qui est donc ce joker? S'agit-il de l'ex-salarié de l'ONUDI ? Nos hommes politiques ont matière à réflexion.[/quote]

Post Reply