Fidel Castro est prêt à aider Haïti

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Fidel Castro est prêt à aider Haiti

Post by admin » Mon Apr 17, 2006 2:47 pm

Radio Kiskeya
Haiti-Cuba/Coopération

Fidel Castro est prêt à aider Haiti à surmonter sa grave crise énergétique, selon René Préval

Le Président élu haitien, qui a repoussé à mardi son retour à Port-au-Prince, revendique son amitié avec le dirigeant cubain sur qui il estime pouvoir compter

Posté le lundi 17 avril 2006
Par Radio Kiskeya


Le Président élu d'Haiti, René Préval, qui a prolongé jusqu'à mardi sa visite de travail à Cuba, a affirmé au cours du week-end être sûr de pouvoir compter sur l'aide cubaine dans tous les domaines possibles y compris celui de l'électricité, rapporte l'agence d'Etat cubaine AIN.

Le futur dirigeant, qui s'exprimait à son arrivée dans la province occidentale de Pinar del Rio en provenance de la capitale, a révélé que le numéro un cubain, Fidel Castro, s'est montré disposé à dépêcher immédiatement en Haiti un groupe de techniciens afin de trouver une solution appropriée à la grave crise énergétique que traverse le pays. M. Préval précise que la question de l'électricité a été l'un des thèmes dominants de son entretien avec le "leader maximo" jeudi au Palais de la Révolution (siège de la Présidence), à La Havane, en présence notamment du vice-président Carlos Lage et du jeune chef de la diplomatie cubaine, Felipe Pérez Roque.

Le vainqueur de la présidentielle haitienne s'est montré particulièrement intéressé à comprendre ce qui est à l'origine de la "révolution énergétique" enclenchée par Cuba alors que le pays était, récemment encore, soumis à un sévère régime de rationnement quotidien.

Pourtant, le même Préval, qui n'a pas caché ses préoccupations face à la faible distribution du courant électrique en Haiti, avait à son retour des Etats-Unis, il y a deux semaines, annoncé l'arrivée immédiate d'une mission d'évaluation de la firme américaine Trade Development Agency (TDA) en vue de relancer la production de l'Electricité d'Haiti (ED'H).

Au demeurant, très laudatif depuis le début de son voyage, l'élu du 7 février a encore mis l'accent sur les bienfaits de la coopération haitiano-cubaine en rappelant l'hospitalité réservée à 600 jeunes haitiens qui étudient gratuitement dans les universités cubaines et la présence en Haiti d'environ 400 travailleurs cubains de la santé. Il a, d'autre part, salué la générosité de l'aide cubaine qui n'est associée, dit-il, à aucune forme d'intérêt. "Seuls la fraternité et le bien commun du peuple haitien conditionnent cette coopération", a affirmé celui qui prendra les rênes du pouvoir le 14 mai prochain.

Lors d'une cérémonie d'accueil, la première secrétaire du parti communiste cubain à Pinar del Rio, Marìa de Carmen Concepciòn Gonzàlez, a, de son côté, expliqué au prochain Président et aux membres de sa délégation qu'avant la révolution de 1959, sa province était considérée comme un cendrillon. Cependant, aujourd'hui, elle affiche fièrement des résultats surprenants, a fait remarquer la dirigeante communiste qui tentait de faire un parallèle avec Haiti dont l'image la mieux vendue aujourd'hui dans le monde est celle d'un pays paria.

Par ailleurs, l'élu haitien qui, sur les photos publiées dans la presse cubaine, paraissait particulièrement heureux d'être en compagnie de Fidel Castro, a clairement revendiqué des relations privilégiées avec ce dernier. "Je suis venu voir mon ami Fidel", a-t-il martelé dans des déclarations rapportées par le quotidien officiel Granma. A contrario, Préval a adressé des reproches à peine voilés à son ancien successeur et mentor politique, Jean-Bertrand Aristide, en déplorant l'abandon qui a caractérisé la coopération entre Port-au-Prince et La Havane depuis son départ du pouvoir en 2001, au profit du chef de Fanmi Lavalas, aujourd'hui exilé en Afrique du Sud.

Pour des raisons encore inconnues, le retour de la délégation présidentielle, initialement fixé à dimanche, a été repoussé de 48 heures. Outre des boursiers du gouvernement cubain et des déficients visuels, Préval est parti en compagnie d'un groupe de musiciens qui ne jurent désormais que par son nom : Don Kato, Azor, Ti Pay, Boulo Valcourt, Fredo et Jacques Sauveur Jean. Un aéropage fortement engagé dans la bataille des législatives en vue d'une nouvelle victoire, vendredi prochain au second tour de la Plate-Forme Lespwa (Espoir), le nouveau parti présidentiel qui risque de tout emporter ou presque sur son passage.
spp/RK

Post Reply