Le CEP en flagrant élit de contradiction

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Le CEP en flagrant élit de contradiction

Post by admin » Sun Feb 12, 2006 5:34 pm


DERNIERE HEURE !

Le CEP en flagrant élit de contradiction

PORT-AU-PRINCE, 12 Février - Il est possible qu'un nouveau scandale politique soit sur le point d'éclater en Haiti. En effet, une énorme contradiction a été découverte dans les résultats postés samedi soir sur le site Internet du conseil électoral provisoire (CEP).

Alors qu'on est probablement à quelques heures de la proclamation officielle des résultats des élections du 7 février dernier, les résultats partiels communiqués samedi soir aux journalistes par le directeur général du CEP, Jacques Bernard, au centre de proclamation des résultats situé à l'hôtel Montana, placent le candidat favori, René Préval, au-dessous de la barre des 50% de voix nécessaires
pour éviter d'aller à un second tour.

L'ex-président Leslie Manigat reste en deuxième position avec 11.88%, et à la troisième place l'industriel Charles Henri Baker (7.76%).

C'est la première fois que Jacques Bernard était seul à la conférence de presse, jusqu'à présent plusieurs conseillers électoraux y ont toujours également participé. C'est une première surprise.

La seconde surprise est qu'il a annoncé qu'il ne donnera pas les résultats par département comme cela a été le cas pendant toute la semaine. Les procès-verbaux, a-t-il expliqué, sont arrivés en retard ce samedi.

Les résultats communiqués samedi soir par le directeur général du CEP ont donc été seulement ceux compilés pour tout le pays, tous les 10 départements géographiques, au niveau national (portant sur plus de 70% des procès-verbaux). Or les résultats nationaux sont une déduction logique des résultats départementaux. Bref, on ne peut connaître les résultats nationaux sans passer par les résultats départ
ementaux.

M. Jacques Bernard ne voulait donc pas communiquer samedi soir les résultats par département.

De la même façon, longtemps après sa conférence de presse, ces derniers n'étaient toujours pas encore postés sur le site du conseil électoral provisoire (www.cep-ht.org).



Les résultats apparaîtront enfin sur le site à 11 : 59 pm, très tardivement samedi soir.

Nouvelle surprise. En peu de temps, le score du candidat René Préval avait dégringolé davantage, passant de 49.60% communiqué par le directeur général à l'hôtel Montana, à 49.10%.

Mais coup de théâtre ! Alors que la colonne de résultats par candidat montre 49.10% pour le candidat de LESPWA, dans le graphe qui accompagne aussi les résultats, Préval est crédité de 52%.

En informatique, les chiffres sont arrondis, il n'y a pas de dixième, centième. Nous expliquons. Par exemple, Manigat obtient dans la colonne 11.72%, chiffre qui est plus près de 12 : le graphe lui donne 12%. Tandis que Baker fait
8.02%, donc plus près de 8, dans le graphe il obtient 8. Ainsi de suite...

Par contre, Préval obtient dans la colonne 49.10%, mais dans le graphe il a 52%. Conclusion : Préval ne peut pas avoir fait 49% ; il est supposé avoir fait 51% et plus, ou un peu moins de 52%.

Il y a donc une contradiction énorme, et peut-être même scandaleuse, entre les résultats postés dans la colonne, et ceux reflétés dans le graphe.

Or le graphe fonctionne automatiquement. C'est la machine qui le produit, une fois que les données y sont introduites. L'homme peut commettre des erreurs, mais la machine n'en commet pas.

D'où vient donc cette erreur monumentale ?

Il est facile de conclure que quelqu'un a pu changer les chiffres dans la colonne, sans avoir une connaissance suffisante en informatique. Et en ignorant que le graphe n'acceptera pas le changement. A moins que toutes les données soient re-comptabilisées, re-tabulées. De A à Z...

Que s'est-il donc passé samedi soir au cent
re de tabulation du CEP ? Pourquoi le directeur général Jacques Bernard s'est-il présenté tout seul à la conférence de presse à l'hôtel Montana ? Pourquoi n'a-t-il communiqué que les résultats nationaux ? En prétextant que les résultats départementaux n'étaient pas prêts, alors qu'ils l'étaient forcément sans quoi il n'aurait pu donner des résultats nationaux. Nous disons bien " des résultats " et non les résultats, car maintenant on ne peut plus savoir si ceux qu'il a communiqués samedi soir sont les vrais résultats.

Mais nouveau coup de théâtre dimanche matin. Après que l'information eut éclaté, une correction a été apportée rapido presto sur le site du CEP pour corriger l'erreur. Il était 9 : 07 am.

Cette correction, entreprise hâtivement et sans aucune explication, peut être considérée comme étant en elle-même la plus grave des accusations !

En poussant un peu plus l'investigation, on a pu constater aussi que c'est avec les données concernant les nombreux cand
idats n'ayant pas obtenu plus de 0.9% (ils sont 33 candidats à la présidence) qu'on a pu jouer pour continuer à faire descendre le score du candidat favori. En manipulant les petits chiffres, ceux qui peuvent passer facilement inaperçus, on peut, on peut...

Il revient au directeur général du CEP, Jacques Bernard, d'apporter la réponse à toutes ces questions. Faut-il préciser d'intérêt capital. Que disons-nous, d'intérêt national ! Et peut-être même international !

Les résultats officiels des élections doivent être annoncés ce dimanche.

Haiti en Marche, 12 Février 2006


Leonel JB

Post by Leonel JB » Mon Feb 13, 2006 3:17 am

Ala de Salopri papa!

Mesye Washington yo ap eseye bay menm panzou eleksyon 2000 ak 2004 la.... Nou pap sis!

Yo bezwen on deblozay pete, pou papa yo ka antre pi fon nan peyi a. PEp la analfabEt, li pa bEt! Yo pran lari, san dezOd! Men sependan, mwen pa ta vle pou yo (chimE washington yo) pa voye sanzave al gate jwEt la, kraze-brize pou yo eksite on okipasyon (as predicted).

Ti BEna se youn nan Kreten Washington yo. Yo te kapab chEche on moun pi Smart!!!

Tire sou pEp la, Yo pran. Pa tire, Yo pran!

L'union fait la Force,

leonel

Post Reply