Mgr Desmond Tutu, en visite en Haiti du 11 au 14 février

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Mgr Desmond Tutu, en visite en Haiti du 11 au 14 février

Post by admin » Fri Feb 03, 2006 5:01 pm

httP://www.alterpresse.org

[quote]Le prix Nobel de la paix, Mgr Desmond Tutu, en visite en Haiti du 11 au 14 février 2006

vendredi 3 février 2006

Par Joël Lorquet

Soumis à AlterPresse le 3 février 2006

L'archevêque émérite de l'Eglise anglicane en Afrique du Sud et prix Nobel de la paix, Desmond Tutu sera en Haiti du 11 au 14 février 2006. Il a été invité par Monseigneur Jean Zaché Duracin, Evêque de l'Eglise Episcopale d'Haiti et la "Mission Spéciale de l'Organisation des États Américains Visant à Renforcer la Démocratie en Haiti".

A noter que l'OEA avait initié un programme consistant à inviter les chrétiens à prier pour la paix et la réconciliation. Un premier service religieux a été tenu en ce sens à la Cathédrale de l'Eglise Catholique romaine le 15 janvier dernier.

Au cours
de son séjour en Haiti, l'archevêque Desmond Tutu compte rencontrer les officiels du gouvernement, les membres de la société civile, les leaders des partis politiques, les représentants de l'OEA et les autres leaders religieux.

Dans la matinée du Dimanche 12 février, un important service religieux se tiendra à la Cathédrale de la Ste Trinité. Plusieurs leaders religieux, des officiels du gouvernement, des membres du corps diplomatique et de la société civile seront invités à prendre part à ce culte dont Monseigneur Tutu lui-même sera le prédicateur. Il passera le reste de la journée à rencontrer le clergé et des fidèles de l'Eglise Episcopale d'Haiti.

Le lundi 13 février, Monseigneur Tutu se rendra au Cap-Haitien, la 2ème ville du pays avant de repartir le lendemain pour le Brésil en vue de participer à l'assemblée générale du Conseil OEcuménique des Eglises (World Council of Churches, WCC en anglais).

Le prix Nobel de la paix, Monseigneur Desmond Tutu profitera de son séjour en Haiti pou
r inaugurer le « Centre Desmond Tutu pour la Réconciliation et la Paix » qui sera logé à la Cathédrale Sainte Trinité et qui fonctionnera sous la supervision du Bureau Anglican de l'Education en Haiti (BAEH). La mission du BAEH sera de renforcer le ministère de l'Eglise Episcopale dans le domaine de l'éducation à tous les niveaux.

Une éducation pour la non-violence

L'Eglise épiscopale oeuvre dans le domaine de l'éducation du pré-scolaire jusqu'à l'enseignement supérieur en passant par l'éducation professionnelle et artistique. Des écoles professionnelles fonctionnent à la capitale et en province y compris l'Ecole de Musique Sainte Trinité dont l'Orchestre Philharmonique jouit d'une solide réputation depuis des décennies. « Cet orchestre dessert toute la communauté tandis que l'école de musique offre des cours de musique dans les écoles de Port-au-Prince, incluant certaines écoles de l'église romaine. Cela favorise des rencontres entre toutes les couches de la société » nous dit le Chanoine Ogé B
eauvoir, Directeur exécutif du BAEH et Doyen du Séminaire de Théologie de l'Eglise Episcopale d'Haiti.

Pour le Chanoine Beauvoir, « l'église a pour mission de travailler à l'épanouissement plein et entier de la personne humaine et en ce sens l'éducation est un outil favori ».

« En créant le « Centre Desmond Tutu pour la Réconciliation et la Paix » poursuit M. Beauvoir, l'intention est d'investir dans l'éducation de la non-violence et inculquer cette notion à nos enfants pendant leurs années formatives. Comment faire pour que les gens divisés arrivent à découvrir qu'ils sont dans le même bateau et appelés à vivre ensemble. Et pour vivre en ensemble il faut quand même qu'il y ait réconciliation. Or, le pardon précède toujours la réconciliation et il faut qu'on s'éduque a dire la vérité aux autres et à se pardonner mutuellement », dit-il.

A noter que Desmond Tutu a fait un long plaidoyer en faveur de la Réconciliation et la Paix » dans son ouvrage intitulé "Il n'y a pas d'avenir sans le
pardon".

"I am sorry for Haiti"

Le père Ogé Beauvoir a rencontré Monseigneur Desmond Tutu depuis janvier 1995, et depuis lors à chaque fois, il n'a jamais cessé de répéter "I am sorry for your country" pour exprimer son inquiétude et sa tristesse vis-à-vis de la situation en Haiti.

En 2004, Monseigneur Jean Zaché Duracin, qui connaît personnellement le prix Nobel de la Paix, avait déjà planifié de l'inviter et des démarches avaient été entreprises en ce sens. Monseigneur Tutu était prêt à venir en Haiti, cependant, à cause de la crise de janvier et février 2005, il a du annuler son voyage.

Selon les responsables de l'Eglise Episcopale en Haiti, cette initiative s'inscrit dans la logique suivante : une personnalité comme Desmond Tutu a un message à donner à la nation haitienne parce qu'il est celui qui, de concert avec d'autres leaders religieux en Afrique du Sud, a travaillé en faveur d'une transition pacifique de l'Apartheid à une démocratie sans qu'il y
ait guerre civile. Monseigneur Tutu a du convaincre le Congrès National Africain, (ANC) d'abandonner la lutte armée et d'entreprendre une démarche non violente en vue d'aboutir à la fin du racisme.

Un habitué à la ségrégation

Monseigneur Desmond Tutu est un noir né en Afrique du Sud, qui a connu la ségrégation raciale mais qui a su garder son calme et avec la foi, a fait triompher la cause de l'évangile et donner un avant goût du royaume de Dieu à des millions de Sud Africains Noirs dépourvus de toute humanité.

Premier noir nommé doyen à la Cathédrale anglicane de Johannesburg, il lui a été interdit de vivre dans la résidence de ses prédécesseurs qui étaient blancs. Desmond Tutu a du donc loger jusqu'à Soweto, résidence qu'il garde encore et visite régulièrement.

Le Père Ogé Beauvoir reconnaît que "l'église a pour obligation de contribuer à faire régner la paix et l'harmonie dans la société et travailler à la réconciliation là où il y a division, et à l'harmonie là où il a la
ségrégation".

Une carrière bien remplie

Né en 1931 à Kelrksdorp et âgé aujourd'hui de 75 ans, Monseigneur Desmond Mpilo Tutu a fait ses études de base en Afrique du Sud. Il fut d'abord professeur d'école à Johannesburg au Bantu High School puis au Munsieville High School. Il entra au séminaire en 1958 et poursuivit ses études supérieures à l'Université de Londres (University of London) ou il décrocha un baccalauréat en divinité et Maîtrise en Théologie.

En 1967, il retourna dans son pays et travailla pour le Conseil Sud Africain des Eglises et fut nomme évêque quelques temps après. Toutefois, il continua d'enseigner au Grand séminaire de l'Eglise (Federal Theological Seminary) à l'Université de Fort Hare jusqu'en 1970. Cette même année, Desmond Tutu devint Doyen de la Cathédrale de Ste Mary à Johannesburg.

En 1975, Monseigneur Desmond Mpilo Tutu a été élu évêque Anglican du diocèse de Lesotho. De 1978 à 1985, il a rempli la fonction de Secrétaire général du Conseil Sud Africai
n des Eglises, position qui lui a permis de devenirune figure internationale. Il devint donc un leader pour une croisade en faveur de la justice et la réconciliation raciale en Afrique du Sud.

Sa contribution reconnue, Monseigneur Desmond Tutu obtient en 1984, le Prix Nobel de la paix tandis qu'en 1985, il fut élu évêque du diocèse Anglican de Johannesburg. En 1986, il devient l'archevêque anglican de Cap Town et primat de la province anglicane de l'Afrique du sud.

En 1995 le Président Nelson Mandela nomma M. Tutu président la Commission Vérité et Réconciliation.

Archevêque à la retraite aujourd'hui, Monseigneur Desmond Tutu est un ami qui parcourt le monde entier pour apporter un message de paix, de non-violence et de réconciliation. Sa théologie s'est fondée sur « l'Ubuntu » (je suis parce que vous êtes/ j'existe parce que vous existez).

La visite de l'archevêque émérite de l'Eglise anglicane en Afrique du Sud Desmond Tutu est une initiative longtemps caressée par Mgr Jean Zaché
Duracin et l'Eglise Episcopale d'Haiti.

Joël Lorquet
Joellorquet@yaho.com[/quote]

Gelin_

Re: Mgr Desmond Tutu, en visite en Haiti du 11 au 14 février

Post by Gelin_ » Mon Feb 06, 2006 2:15 pm

[quote]...A noter que l'OEA avait initié un programme consistant à inviter les chrétiens à prier pour la paix et la réconciliation. Un premier service religieux a été tenu en ce sens à la Cathédrale de l'Eglise Catholique romaine le 15 janvier dernier...[/quote]
Quelle affaire....!!!

gelin

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Wed Feb 08, 2006 6:15 am

Gelin, il serait bon d'en dire plus. Aide moi, s'il te plait, à comprendre ce qui a provoqué ton exclamation.

Gelin_

Post by Gelin_ » Thu Feb 09, 2006 11:28 am

Je n'ai pas encore trouvé les mots exacts pour exprimer mes sentiments après avoir lu ce paragraphe. Il y a tant de questions....

Par example, une telle action fait-elle partie du mandat de l'OEA? Certains répondront par l'affirmative. Mais, s'ils ont raison, qu'est-ce que cela nous dit alors de la situation de ces institutions religieuses par rapport au mal national. Je sais que de nombreuses campagnes de prière avaient déjà eu lieu à travers tous les coins du pays (et aussi à l'extérieur)...

gelin

Post Reply