La CITES suspend le commerce du LAMBI

Post Reply
T-dodo

La CITES suspend le commerce du LAMBI

Post by T-dodo » Fri Feb 18, 2005 7:16 am

[quote]Posté par Florent Breuil. Approuvé le Lundi 06 Octobre à 10:14 [M]De plus en plus d'indices signalant l'effondrement des stocks de lambis (Strombus gigas) – mollusque marin dont la belle coquille rose peut atteindre 30 cm de long et peser 3 kg – partout dans les Caraibes ont conduit la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) à intervenir pour protéger cette ressource de la surpêche.

“Malgré la collaboration entre la CITES et les Etats de l'aire de répartition du lambi qui existe depuis six ans, l'espèce poursuit son déclin” a déclaré le Secrétaire général adjoint de la CITES, Jim Armstrong. “Nous ne pouvons pas voir cette ressource naturelle précieuse disparaître et rester sans rien faire; c'est pourquoi nous annonçons aujourd'hui que des mesures énergiques vont être prises pou
r réguler cette pêche et promouvoir son rétablissement.”

En réaction aux recommandations faites par la CITES en août, deux des principaux Etats de l'aire de répartition du lambi – la République dominicaine et le Honduras – ont accepté de ne plus autoriser d'exportations de tous spécimens du lambi à partir du 29 septembre 2003 jusqu'à nouvel avis. Ils se sont engagés à appliquer pleinement un programme de rétablissement indiqué par le Comité CITES pour les animaux, qui comporte des recensements plus rigoureux et une réglementation plus efficace du secteur national de la pêche.

Entre-temps, la CITES a constaté qu'Haiti, autre Etat de l'aire de répartition du lambi, n'avait pas mis en oeuvre les mesures recommandées dans le délai convenu. En conséquence, le Comité permanent de la CITES demande à tous les Etats Parties à la CITES de suspendre l'importation de lambis d'Haiti tant que les recommandations n'auront pas été appliquées.

Réparti dans to
utes les Caraibes, de la Floride à la côte nord de l'Amérique du Sud, le lambi vit dans les eaux territoriales d'au moins 36 pays et territoires dépendants. L'espèce préfère les fonds sableux en eau peu profonde et propre, mais on peut la rencontrer jusqu'à 100 m de profondeur. En novembre 1992, Strombus gigas a été inscrit à l'Annexe II de la CITES, ce qui implique qu'un permis CITES doit être délivré pour toute exportation.

L'homme pêche le lambi depuis des siècles pour se nourrir mais depuis quelques décennies seulement, une importante pêche commerciale s'est développée, principalement pour répondre à la demande internationale croissante de chair de ce mollusque. Aujourd'hui, l'espèce est l'une des ressources de la pêche les plus importantes dans les Caraibes avec une valeur annuelle brute estimée à 60 millions de dollars. Les coquilles sont elles aussi utilisées; elles sont vendues aux touristes comme curiosités et comme souvenirs. Elles sont cependant généralement considérées comme un s
ous-product de la viande.

Ces dernières décennies, la forte pression de la pêche a entraîné le déclin des populations et l'effondrement des stocks avec pour conséquence la fermeture totale ou temporaire de la pêche dans plusieurs pays ou territoires dépendants: Antilles néerlandaises, Bermudes (R.-U.), Colombie, Cuba, Florida (USA), Iles Vierges américaines (USA), Mexique et Venezuela.

La surpêche qui répond à la demande intérieure et internationale est le principal facteur de déclin de ces populations; la dégradation de l'habitat en est un autre, en particulier la perte d'importants habitats où l'espèce se développe, comme les prairies marines en eau peu profonde à proximité du rivage.

De 1993 à 1998, les débarquements totaux annuels de chair de lambi ont été entre 6,500 t et 7,300 t. Depuis, ils sont tombés à 5,500 t en 1999, 4,500 t en 2000 et 3,100 t en 2001. Les plus gros débarquements ont été faits à la Jamaique, au Honduras et en République dominicaine – chaque pas ayant déclar
é des débarquements d'un millier des tons de viande par an.

Les Etats-Unis (y compris Porto Rico et Iles Vierges américaines) importent 78% de toute la chair de lambi; ils sont suivis par la France (y compris la Guadeloupe et la Martinique) qui en ont importé 19% de 1992 à 2001.

Le lambi est l'une des sept espèces de la famille des strombidés qui vivent dans l'Atlantique ouest. Il est connu sous différents noms dans son aire de répartition: botuto ou guarura (Venezuela), cambombia (Panama), cambute (Costa Rica), caracol abulon (Guatemala), caracol gigante (Honduras), caracol pala (Colombie), caracol rosado (Mexique), carrucho (Porto Rico), cobo (Cuba), et lambi (Hispaniola et Antilles françaises).

Note aux journalistes: Pour plus d'informations, contactez Michael Williams à +41-79-409-1528 (portable), +41-22-917-8242 (bureau), ou michael.williams@unep.ch. Voir aussi www.cites.org. or Juan Carlos Vasquez, CITES Media Officer, CITES Secretariat, Geneva, Suisse tél. +41 22 9178156, courr
iel: juan.vasquez@unep.ch[/quote]

Gelin_

Post by Gelin_ » Fri Feb 18, 2005 4:58 pm

[quote]Entre-temps, la CITES a constaté qu'Haiti, autre Etat de l'aire de répartition du lambi, n'avait pas mis en oeuvre les mesures recommandées dans le délai convenu. En conséquence, le Comité permanent de la CITES demande à tous les Etats Parties à la CITES de suspendre l'importation de lambis d'Haiti tant que les recommandations n'auront pas été appliquées.[/quote]
Qui va subir les conséquences directes de cette décision?

gelin

Widy_

Post by Widy_ » Sun Feb 20, 2005 11:33 am

Pa si kote gwadloup sa ka fè plis ki dizan kon sa, kè yo entèdi peche lanbi, men sa paka anpeche, kè nou ka ni kan menm.

Oun ti chans kè nou te ni, se kè pa kote zil vyèj yo, e gran zanti yo, nou teka rive gen kan menm, men kounyela, biten la ka-y oun jan pli rèd.

Sa se vre tou, kè lanbi koumanse fè-y ra nan rejioun an e se pou sa dayè kè ou ka touve lanbi from "asian countryes" pa si kote nou, men li pa gen vrèman menm gou an.

Se vre osi, kè moun ki ka manje plis lanbi si la tè se ayisyen èvè gwadloupeyen, piskè sa ka fè pati dè pla nasyonal nou.

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Sun Feb 20, 2005 4:41 pm

Widy, yo di bò lakay nou ke lanbi bon pou gason tou, sa vle di pou gason ki kòmanse febli, li pèmèt yo "bande" kòmsadwa, e menm si yo poko febli li pèmèt yo gen 17 an ankò... èske yo di menm bagay la sou bò Gwadloup?

Widy_

Post by Widy_ » Mon Feb 21, 2005 12:44 pm

Za fè a lanbi kon afwodisyak, mwen poko janm tande li vrèman, men sa yo ka di pa si kote nou, sekè se youn biten ki ka ba ou oun lo souf, siwtou pou moun ki ka plonje nan fon lanmè.

Nou pe di kè wi lanbi a se oun afwodiziak, men pa gen yenki sa, piskè sèlon mwen, lò ou pran oun bon ben lanmè, li ka ba ou oun bon rèd.

Dòt moun ka di tou kè chatou ka ba ou oun bèl rèd tou, men pou mwen tout bagay o bò nou ki natirèl oblije ba ou oun rèd e se de bagay kon ziyanm, fèy a kalalou (sa sèten).

Si vrèman se bande nèg yo ap chache mwen ka konseye yo youn pye bwa kè yo rele "bwa bande" ou ka pete oun masonn èvè sa. Fò fè atansyoun tou piskè gen bon arnak nan sa e moun ka fè nenpòt ki bwa pase pou sa.

Editè mwen menm an mwen, mwen prepare oun bwasoun spesyal èvè wounm e mwen foure tout kalite bagay adan l kon sipoze pwodui afrodiziak ejipsyen, mwen foure grenn kola adan l, mwen foure poud a momi adan l èvè oun swa dizan bwa bande,
e si sa ka enterese ou, mwen kab voye ba ou oun boutèy.

Mwen fè moun goute-l e yo di mwen kè li boun e li ka fè efe. Mwen menm an mwen, mwen ka bwè-y chak fwa oun labe mò, men se oun bwasoun ki bon tou, pou mal vant, men li mye si ou gen oun fanm o bò a ou ( pò malerèz).

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Post by admin » Tue Feb 22, 2005 12:19 am

Widy, ou fè mwen ri anpil, men sepandan gen 2-3 ti bagay mwen pa fin konprann nèt nan repons ou an. Mwen pral siyale yo.

[quote]Si vrèman se bande nèg yo ap chache mwen ka konseye yo youn pye bwa kè yo rele "bwa bande" ou ka pete oun masonn èvè sa.[/quote]
Anmwe, yon masonn menm! (antre nou, sa "masonn" lan ye?)

[quote]Fò fè atansyoun tou piskè gen bon arnak nan sa e moun ka fè nenpòt ki bwa pase pou sa.[/quote]
Kisa yon "arnak" ye? Èske sa vle di "chalatan" ?

[quote]Editè mwen menm an mwen, mwen prepare oun bwasoun spesyal èvè wounm e mwen foure tout kalite bagay adan l kon sipoze pwodui afrodiziak ejipsyen, mwen foure grenn kola adan l, mwen foure poud a momi adan l èvè oun swa dizan bwa bande, e si sa ka enterese ou, mwen kab voye ba ou oun boutèy.[/quote]
Non mèsi, Widy, sa pa nesesè. Madanm lan kontan jan m ye a... e si m ta "ka pete oun ma
sonn èvè sa", madanm lan ta fè mwen fèmen fowòm lan pou pèvèsyon ki gen ladan'l.

Men gen yon ti pawòl ou di la ki fè mwen pa enterese menm: "poud a momi", Widy??? POUD A MOMI ? Anmwey! Mwen poko pare pou bagay konsa.

[quote]Mwen fè moun goute-l e yo di mwen kè li boun e li ka fè efe. Mwen menm an mwen, mwen ka bwè-y chak fwa oun labe mò, men se oun bwasoun ki bon tou, pou mal vant, men li mye si ou gen oun fanm o bò a ou ( pò malerèz).[/quote]
Wi, pò malerèz vre, mwen pa doute sa. Men lò ou di ou ka bwè-y "chak fwa oun labe mò", sa sa vle di egzakteman? Sa "labe" a ye? E kisa ojis bwason an fè pou ou lò "labe mò" ?

Se 2-3 ti bagay mwen pa te fin konprann.

N.B. Petèt se nan "Science and Technology" pou konvèsasyon sa ta kontinye? Teknoloji lanmou?

Widy_

Post by Widy_ » Tue Feb 22, 2005 6:47 am

Editè,

kon ou sav kreyòl se oun lang ki pale oun lo an parabòl e lè mwen pale dè masonn, sa vle di kè si oun nonm kab defonse oun masoun èvè menm li, se kè se oun bagay a efe menm.

Awnak, se byen sa ou di la e ou konprann la.

Zafè a poud a momi la, fòk nou sav, kè se oun biten kè pèp ejipsyen ka itilize oun lo, e li bon pou plen biten.

Fò pa ou bloke ou si sa editè, e de fwa yo pe menm ba ou li san ou save.

Pou zafè a labe la, se jous oun èspresyoun kreyòl ki vle di kè bagay la ra.


Bwasoun mwen an, ou pe pran-y si ou ni oun travay byen defini a fè e ou peke regret.

Widy_

Post by Widy_ » Sun Mar 06, 2005 12:50 pm

Editè,

An midi a, mwen panse a ou piskè mwen manje oun lanbi ki ap sòti st marteen e si mwen pe di-w kè li te bon.

Pa si kote tala se moun la ni oun jan kè yo ka fè-y e li ka fonn nan bouch a ou, tèlman li bon.

I mè sanm kè zò ka fè-y menm jan pa si kote ayiti, e i mè sanm tou, kè yo ka wote po a lanbi a ou ya ka dekalote-y pou-lo vin pli mòl.

Mwen foute tèlman an kò an mwen, e mwen ja fè stòk an mwen.....(men se pa pou menm rezoun kè yo ka di pa si kote zòt).

Post Reply