Aristide manipule-t-il le Vodou?

Post Reply
User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Aristide manipule-t-il le Vodou?

Post by admin » Mon Aug 18, 2003 3:06 am


Voici un article de l'AlterPresse qui présente l'opinion du sociologue de renom, Laennec Hurbon, sur l'officialisation du Vodou. Cela provoque des questions intéressantes:

Cette décision du gouvernement va-t-elle bénéficier le peuple haitien, vodouisant dans sa quasi totalité, ou simplement un parti ou homme politique? Une parité politique ou sociale des religions chrétienne et vodou est-elle possible? Si le secteur religieux chrétien est representé au sein du conseil des élections, quid du secteur Vodou? Faut on viser à embrasser ou à écarter les religions des affaires gouvernementales? Quand est-il de ces rites de baptême et de mariage, autorisés (et profitables!), qui ne font pas partie de la pratique courante du Vodou? Le Vodou va-t-il changer ou s'en enrichir? Et bien d'autres questions encore...

Mezanmi, sa nou panse sou zafè Vodou tounen yon relijyo
n ofisyèl peyi a? Se yon bagay ki te pou fèt byen lontan oswa ki pou pa te janm fèt? Sa nou panse sou opinyon Laennec Hurbon an (ki tou jis apre entwodiksyon sa)?

Laennec di pa egzanp zafè maryaj nan Vodou sa pa fèt ant 2 krityenvivan (sètadi ant yon nonm ak yon fanm ou ant 2 masisi) men se yon relasyon ki egziste sèlman ant yon lwa ak chwal li (yon inisye Vodou). Anpil lank koule sou fowòm sa sou zafè maryaj sa yo. Al gade: http://winterludes.net/forum/viewtopic.php?t=346 . Malerezman, Manzè Zili ki te ekri plis koze sou sijè sa pa sou fowòm lan avèk nou. Men li te detaye zafè maryaj nan Vodou a pou nou tèt kale. E alò, ki wòl gouvènman an mande houngan ak manbo yo pou yo jwe nan zafè yo pa te konn okipe? Oswa se konprann nou pa konprann... paske manke enfòmasyon... paske deba pa anchennen tout bon sou plan nasyonal la?

Ki rapò Gouvènman an dwe genyen ak relij
yon Kretyen, Vodou, ak lòt sistèm kwayans ou non-kwayans sitwayen yo lib pou yo egzèse ou pou yo rejte tou?

My friends, what do you think of the officialization of Vodou in Haiti? Does it make good sense to you? Does it make good sense for the country?

Lisez et répondez. Li epi bay repons ou. Read and give us some answers.

Mèsi!

> > > > > > > AlterPresse > > > > > > >
http://www.medialternatif.org/alterpresse/

Aristide tente de « manipuler » le vodou, selon le sociologue Laennec Hurbon

P-au-P., 18 aout 03, [AlterPresse] --- L'arrêté gouvernemental du 4 avril dernier, reconnaissant le vodou comme religion à part entière, a été pris « dans un esprit de manipulation du vodou », a affirmé le sociologue Laennec Hurbon, lors d'un séminaire qui a eu lieu le 14 aout dernier à Port-au-Prince.

« Le président (Jean Bertrand) Aristide prend cet arrêté dans un esprit de manipulation du vodou », a lancé Laennec Hurbon à
ce séminaire organisé par Plate-Forme des Organisations Haitiennes de Droits Humains (POHDH) pour marquer le 212ème anniversaire de la cérémonie du Bois Kayiman, marquant le début de la lutte pour l'indépendance d'Haiti.

Pour Laenec Hurbon, l'arrêté présidentiel du 4 Avril 2003 officialisant la religion vodou est une « absurdité ». L'arrêté autorise les prêtres vodou à pratiquer des rites qui ne relèvent pas de leur croyance, notamment le baptême, un rite chrétien et le mariage qui dans le vodou se fait entre les initiés et les loas, a-t-il souligné.

D'autre part, « l'abstraction de l'Etat de la croyance est la condition nécessaire pour assurer sa neutralité », a affirmé le sociologue. Or, « En légiférant sur des pratiques qui relèvent de la croyance, l'État participe à cette croyance et perd sa neutralité », a-t-il ajouté.

Le thème religion et droits humains a, en outre, été abordé sous divers angles, notamment la situation des droits attachés aux pratiques religieuses en Haiti et les effets négatifs du religieux hors des limites de la sphère privée, notamment l'intolérance liée au populisme messianique.

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Haro sur le Vodou !

Post by admin » Mon Aug 18, 2003 4:51 pm


Jaf, mwen kontan wè jan ou te pran tan w pou reponn kesyon mwen te poze yo sistematikman. OU konnen wòl m adopte sou fowòm sa pi souvan se fè diskisyon an mache sou nenpòt ki sijè ak yon pakèt kesyon. Mwen panse nenpòt ki deba sou lang kreyòl la ak sou sistèm kwayans Vodou a se deba ki enpòtan anpil pou pèp Ayisyen an. Pou ki sa? Se paske Ayisyen pale Kreyòl plis pase tout lòt lang epi Ayisyen pratike Vodou plis pase tout lòt relijyon yo (menm lò yo pote idantite krisyanis lan). Kidonk, nenpòt ki dekrè o lwa gouvènman an ta pase sou Kreyòl ou sou Vodou gen potansyèl pou l jwe yon wòl total kapital sou devlòpman pèp ayisyen an. Kididonk, fòk bagay sa yo pa fèt nan fè nwa san diskisyon. Se tankou zafè tè peyizan yo ak zòn franch yo, se yon dosye si li pa byen jere li gen pou l menase endepandans politik zansèt nou yo te lite fawouchman jiska lamò pou li jis yo resi genyen l. Jodi a, mondy
alizasyon politik la menase pou l detwi tout valè endijèn, kit li politik, kit li ekonomik, kit li kiltirèl, si nou pa pran tan pou n konsidere e pou nou debat ki sa ki bon POU NOU e sa ki pa bon POU NOU. Andotretèm, si nou pa panse pou tèt pa n, zòt pap manke panse pou nou.

Mèsi pou kontribisyon ou pote nan deba a, mèsi tou pou dekrè ofisyèl la ou repwodui la pou nou pa tonbe nan pale san nou pa konnen ojis ki sa n ap pale a. Mwen dakò avèk ou 100% tou dekrè sa fèt pou l pibliye an Kreyòl. Si yo pibliye l an Kreyòl, mwen ta renmen yon moun parèt avèk li oswa voye yon kopi pou mwen.

User avatar
admin
Site Admin
Posts: 2153
Joined: Thu Nov 13, 2014 7:03 pm

Une analyse de Haiti en Marche: Haro sur le Vodou!

Post by admin » Mon Aug 18, 2003 4:56 pm


HAITI-CRISE

GUERRE DE RELIGIONS

Haro sur le Vodou !

ANALYSE

PORT-AU-PRINCE, 16 Août - C'est New York qui est frappé. Une panne d'électricité a paralysé totalement pendant environ deux jours la plus importante mégapole de la planète.

New York d'où le Père Campion, leader de l'église charismatique haitienne, avait prophétisé la semaine précédente qu'un grand malheur allait s'abattre sur Haiti, qu'une aérolite mystérieuse menaçait de détruire notre pays corps et âmes. En Haiti, le fougueux prédicateur aurait fixé l'accomplissement de cette triste prophétie autour du 15 Août, fête de l'Assomption.

Evidemment aucun rapport avec le black-out de New York, Detroit, Cleveland, Toronto et Ottawa, dont les autorités ont affirmé qu'il est d'origine naturelle, et non terroriste, voire mystique.

La " prophétie
" du curé de l'église du Sacré Cœur de Turgeau est la dernière manifestation d'une levée de boucliers de la part des secteurs religieux les plus ultras depuis le décret du Président Jean-Bertrand Aristide accordant la reconnaissance légale au vodou.

Racisme euro-centriste ...

Dans un sermon à New York, le Père Campion aurait accusé indirectement le chef de l'Etat haitien de vouloir procéder à une " contre-consécra-tion " d'Haiti, autrement dit enlever Haiti du manteau de la Vierge pour celui de Satan, entendez le vodou.


Pour cela, M. Aristide (un ancien prêtre lui-même, ce qui doit mécontenter davantage les secteurs en question) aurait sollicité la collaboration de " vodoun " africains, en particulier béninois - ce qui trahit une bonne dose de racisme euro-centriste dans ce petit monde.

De leur côté aussi, les sectes protestantes qui pullulent en Haiti comme en certains autres pays de la région, ont redoublé d'intensité dans leur prosélytisme farouche à travers tout le
pays qu'elles écrasent de leur présence massive et de leur influence incontrôlée, par monts et par vaux.

Né d'un refus ...

M.Aristide cache-t-il un objectif politique derrière le décret de légalisation du vodou ? Possible. Il fait face à une formidable campagne de propagande anti-gouvernementale menaçant dangereu-sement sa base politique. Donc tous les moyens sont bons ...

Cependant d'un autre côté, le décret arrive bien à propos. En effet, 2004 marquera le bicentenaire de l'Indépendance d'Haiti et historiquement deux éléments ont été cruciaux pour le lancement du mouvement insurrec-tionnel qui a abouti à l'apothéose du 1er Janvier 1804 et la création de la première république nègre du monde, ce sont le créole et le vodou.

Le créole, langue forgée dans le creuset même de la société esclavagiste de Saint-Domingue et unique instrument oral de communication entre ces différentes ethnies arrachées à la terre africaine natale ; et le vodou où nos ancêtres puisèrent les forces
surhumaines grâce auxquelles fut possible un tel accomplissement.

Cependant quoique né d'un refus, et refus pour commencer de la religion imposée par l'européen esclavagiste (la religion catholique), dès l'indépendance acquise, le vodou ne se considéra plus en état de guerre déclarée contre personne.

C'est au contraire lui qui ne cessera d'être persécuté, avec de temps à autre quelque poussée de fanatisme, comme au début des années 40, parallèlement à la montée du fascisme européen ...

En réaction, le vodou continua à pratiquer le marronnage, comme aux premiers temps de la guerre d'indépendance ; les dieux africains se dissimulant, comme on le sait, sous le visage de saints catholiques ou syncrétisme ...

La cérémonie vodou du Bois Caiman ...

Vint le protestantisme qui se caractérisa pendant longtemps par une quasi-indifférence vis-à-vis de la religion ancestrale. Soulignons à ce propos que les pionniers du protestantisme haitien ont été des ressortissants afro-am
éricains ...

Mais ces dernières décennies ont été marquées par une percée foudroyante de sectes protestantes sous toutes sortes de dénominations inconnues et même barbares, à la fois bousculant la religion catholique jusque dans ses derniers retranchements, et menant une campagne tout aussi énergique contre les croyances populaires haitiennes, dont le vodou qui se trouve historiquement et culturellement à la base de ces croyances.

On verra des pasteurs vouloir de toutes forces installer leur temple à l'endroit même où eut lieu l'événement considéré historiquement comme le coup d'envoi du soulèvement général des esclaves : la cérémonie vodou du Bois Caiman, le 14 Août 1791, près du Cap-Haitien (nord).

Il a fallu une grande mobilisation médiatique pour les faire reculer.

Le Bois Caiman sera honoré la semaine prochaine lors de la 3e Assemblée des Peuples de la Caraibe (APC) ; puis à nouveau l'année prochaine lors d'un festival annoncé des pays ACP (Afrique, Caraibe, Pacifique
) en Haiti à l'occasion du Bicentenaire. Sont-ce là les " vodoun " africains dont l'arrivée a été annoncée avec tant d'émoi par le Père Campion ?

Même combat ! ...

Toujours est-il qu'on a l'impression de revivre ces époques où les attaques anti-vodou prennent une plus grande ampleur. Cela spécialement depuis le décret présidentiel en question ...

Alors que dans les milieux intellectuels proches du vodou on reproche au contraire audit décret d'être trop flou, voici les fanatiques chrétiens de tout bord, aussi bien église charismatique que sectes protestantes, déterrant la hache de guerre.

Cependant en quoi le vodou est-il une menace pour le mouvement charismatique ?

Ou est-ce que ce dernier relèverait des mêmes centres de décision que les sectes ? Les deux défendraient-ils, si l'on peut dire, les mêmes intérêts ? Mèneraient-ils (forcément oui) le même combat ?

En tout cas, cela au-delà de leurs divergences ...

Car c'est la poussée quasi irrésistib
le des sectes dans des pays considérés traditionnellement comme des bastions du catholicisme, qui a convaincu le Vatican de donner sa bénédiction à un mouvement dont le côté excessif et non conventionnel (miracles à la clé à chaque congrès) a toujours rebuté les pères de l'Eglise de Rome.

A vous dresser les cheveux sur la tête ...

L'église charismatique constitue donc la dernière ligne de défense du Vatican contre le prosélytisme effrayant des sectes qui sont propulsées par l'aide financière reçue grassement de leurs homologues nord-américaines (et, croit-on aussi, de certaines officines étrangères, encore plus inavouables).

De nombreux reportages et non des moindres ont été publiés sur les faits et méfaits de ces grandes machines évangélisatrices à travers le monde, particulièrement dans les pays latino-américains et aujourd'hui aussi de l'Europe de l'est.

A vous dresser les cheveux sur la tête ...

En Haiti, le tournant a été pris paradoxalement après la chute de
la dictature Duvalier. La liberté retrouvée fut saisie au vol par les sectes comme liberté de religion totale. Mais si totale qu'on aboutit à la négation de la liberté d'autrui.

Non seulement de farouches pasteurs qui veulent " contre-consacrer " (pour reprendre l'expression du Père Campion) des hauts lieux de l'histoire nationale, mais invasion de la moindre parcelle du pays par une multitude de sectes sans dénomination définie et déversant une bonne parole très approximative (profitant aussi de la démission de fait d'un Etat de plus en plus inexistant, comme le veut le nouvel ordre de la planète).

La nuit à Port-au-Prince devient un cauchemar ...

A Port-au-Prince, les sectes s'installeront pour commencer dans les quartiers populaires, puis peu à peu grâce à cette puissante aide financière d'origine extérieure et échappant à tout contrôle, des temples gigantesques apparaissent dans tous les coins de la capitale, poussent comme des champignons, les quartiers résidentiels sont l
ittéralement pris d'assaut et en otage par ces méga-temples crachant leurs sermons endiablés à des kilomètres à la ronde grâce à un système de sono poussé au maximum, à toute heure du jour et de la nuit et en toute impunité.

La nuit à Port-au-Prince est devenue un cauchemar ...

Plus la capitale continue de se bidonvilliser, plus les sectes étendent leur rayon d'action et vice-versa.

De son côté, après avoir d'abord été une sorte de chasse gardée d'un petit secteur de la haute (comme une sorte de secte dans la secte), le mouvement charismatique s'est mis lui aussi à gagner rapidement du terrain, comme ayant reçu soudain une mission plus étendue ...

Le congrès national qui se tient chaque année à Port-au-Prince (outre les congrès régionaux) est devenu le plus grand rassemblement populaire en Haiti, à l'exception du carnaval.

Avec les classes moyennes devenues le fer de lance du mouvement. D'où le leadership qui passe aujourd'hui aux mains du très fanatique curé du
Sacré Cœur de Turgeau ...

Transformer l'identité du peuple ...

Voici donc deux grandes machines face à face ...

Mais soudain c'est sur le vodou qu'elles tombent toutes les deux à bras raccourcis.

Pourtant le vodou n'a, quant à lui, en rien changé, il n'est devenu ni plus ni moins répandu, ni n'a cherché à gagner davantage du terrain, bref le vodou ne menace personne, n'est en guerre contre personne.

Pourquoi donc est-il l'unique objet du ressentiment des uns comme des autres ?

Peut-être que les sectes ont une autre mission : le lavage de cerveau, transformer l'identité du peuple en le coupant de ses racines culturelles, populaires, religieuses, afin de mieux faire place à la " pensée unique " ...

Mais est-ce aussi le cas du mouvement charismatique ? Celui-ci relève-t-il moins aujourd'hui de Rome que des mêmes puissances ? Ou est-ce l'exaltation particulière d'un leader du mouvement ?

Ou se soumettre ou se démettre ! ...

A moi
ns que ce feu croisé des deux secteurs contre le vodou ne soit rien de plus qu'un nouveau développement de la crise politique qui paralyse le pays depuis trois longues années. Prenant occasion de ce décret légalisant le vodou - même s'il n'apporte aucun changement essentiel pour ce dernier, mais comment croire qu'Aristide puisse prendre aujourd'hui la moindre décision qui ne soit pas liée à la crise politico-électorale, qu'il ne recherche pas quelque chose !

Alors faut-il bien y inscrire aussi la dernière prise de position de la Fédération Protestante d'Haiti, branche conservatrice du protestantisme officiel, appelant le chef de l'Etat ou à se soumettre (à toutes les exigences de la Résolution 822 de l'OEA) ou à se démettre. Soumission ou démission immédiate !

Cependant le décret de légalisation du vodou a pour lui l'avantage d'être dans le sens de l'Histoire ; de rappeler à la veille du bicentenaire de l'Indépendance, en dehors de toute croyance ou appartenance religieuse, le rôl
e majeur qui fut joué par le vodou dans la formation de notre conscience nationale ...

Comme le géant de l'Antiquité ...

Un dernier conseil pour ses persécuteurs : le vodou est comme le géant de l'Antiquité qui reprend des forces neuves chaque fois que ses pieds touchent le sol, il se régénère dans la résistance, dans la lutte contre l'adversité, sous la persécution ...

Plus que religion, une seconde nature, n'ayant pas besoin de démonstration publique, ni de millions de l'aide étrangère, ni de méga-temples dans toutes les zones résidentielles de la capitale pour drainer des adeptes ; le vodou a traversé intact les siècles, mais sans rechercher pour lui-même les honneurs, ni le pouvoir, ni la victoire aux élections, ni les richesses ...

Et c'est peut-être là son secret face à ces grosses machines à évangéliser ou plutôt à décerveler, et qui finalement nous sont toutes étrangères ...

Le catholicisme du peuple ...

Mais nous ne parlons pas ici du catholicisme
qui a enrichi aussi notre culture populaire et qui éclate dans les noms des tap-taps, dans les chansons de nos trouvères et troubadours à la campagne et dans nos proverbes, Bon Dye bon, Pè etènèl, Manman Mari ; le catholicisme du peuple quoi, malgré le recul du clergé catholique lui-même. En somme, le syncrétisme, comme son nom l'indique, finit par jouer dans les deux sens.

Ni du protestantisme dont l'esprit de progrès a animé les pionniers qui ont ouvert des hôpitaux de renom dans les coins les plus reculés de notre pays, là où il n'y avait rien d'autre depuis 200 ans pour secourir le paysan que le rebouteux, le " doktè fèy ", la médecine rurale d'origine vodou.

Haiti en Marche, 16 Août 2003

Ezili Danto
Posts: 197
Joined: Sat May 31, 2003 11:57 pm

Reclaiming the images of the Africa – 21 Nations in our head

Post by Ezili Danto » Wed Aug 20, 2003 11:00 pm

One et respe to all:

Aristide, manipule-t-il le Vodou?

If nothing else, Aristide's Vodun Decree is important because it has pushed forward a national dialogue. The Decree will add fuel to a dialogue that was already taking place within the literate Vodouist sectors, and Haiti, in general. Aristide was smart enough to notice that literacy in Haiti has gone down from as high as 85% now to 55% and less. He noticed the people's new abilities to voice their own beliefs and perhaps tried to encapsulate it in a national Decree. There's no either or here, in terms of "is he using the issue for his own empowerment also?" Of course he is. That's his job: to service his constituency, keep his enemies at bay and live to fight another day. Aristide is being a politician who also happens, in this case, to share an agenda that is pro-Ayisyen, anti-etranje and empowers the Vodouist. All ar
e happening. Fact, not a judgement.
*****
Bagay batem et maryaj la, li pa interese-m anpil. Paske li pa egziste lan Vodun menm jan li egziste lan lot krentif yo. The wording of the Presidential decree about calling Vodun high priests and priestesses to come be certified to conduct marriages, funerals and baptism shows some level of misinformation and ignorance about Vodun. But it doesn't negate the good the Decree has done, which is to clearly empower the cultural and traditional ancestral worship habits of Haitians. Yes, there is some adaptations to be made. The Vodouist has something called "Leve Anba Dlo." It is a traditional funeral/memorial ceremony that takes place a year and a day after death. It's a form of remembrance and of lifting the Force from the realm of the inactive dead towards perhaps gaining strength one-day to becoming a Lwa (if remembered enough by the living.) There is the Vodun cleansing bathing (ben fey) ceremonies, et cetera. It's for the Vodouist to decide what he/she will or w
ill not put into the public domain. But the more public perhaps the less charlatans there may be in Vodun. Although we know, as with the Catholic and Protestant churches, that is not always the case. This is a new era for the Vodouist. Only time will tell what it will bring.

IT IS AN EXCITING TIME: Either way Vodun ceremonies and practices could benefit from the Decree as more and more Haitians will lift up the Force of their departed family members, remembering the ancestors and our African roots. This cannot be bad for Haitian self-esteem, self-reliance and self-determination. Other Vodun ceremony such as the initiation ceremony could also be seen as a sort of "baptism" into Vodun. Water is so important in Vodun, is there a purpose beyond asking for protection and material advancement of the pilgrimages to places like So Dlo? A community purging, a re-birth and resurrection, spiritual catharsis, or combinations of all these things?

The discussion over marriages could become a national dialogu
e about what is the role of women, men and children in Haitian society? Should the Mambo not only be represented in Vodun as equal to the Hougan, but in all phases of Haitian society as equal to men? Hey, I can see the social connections to be made if the purpose of Vodun is, as the Vodouist say, to live in harmony, community and in prosperity with each other and nature. What will happen when a Vodouist stands up and says this Chemical Plant cannot be placed here or there because it violates our religious rights to protect the environment? What is the Ginen initiation ceremony for coming of age/young adulthood in Haiti? Does the Vodouist have one comparable to the "first communion" or the "Bar/Bat Mitzvah?" When, in Vodun, does a boy or girl become responsible for his or her morals and religious duties? How do we implement this in view of our past history and the makdwet of the former colonists and current neo-colonists on our mindset?

The possibilities are exciting, perilous and unending. Will there
be secular Vodun schools now open to everyone? Will there be art classes in learning how to trace a veve? Or, how to read the stars and planets and our alignments thereto? How shall we co-exist with the ruling elites of this world, in light of our interconnectedness as defined by the Haitian Trinity/cosmology (Le Maras, Le Mor et le Mister?) Shall our children follow schooling that match with their talents, their "met tet," or no? How do we use the lexicon of Vodun, like Ti Bon Ange and Gwo Bon Ange in political and philosophical discussions? I know some of us already do. And most of these questions are rhetorical, but these are all important conversations for a nation finally coming into deciding, for itself, how to conduct its social and cultural life in the light of day. The choices abound: What to take from the past, what we own we want to retain, what we want to discard and what we want to freely add from the various cultures we have been exposed to these last 500-years.
*********

IT IS A PER
ILOUS TIME - BUT PERIL IS TO BE EXPECTED:
Traditionally, besides provide "hope" and "comfort," the purposes of the Euro/US-churches in Haiti, or anywhere else for that matter, both Protestant and Catholic, of whatever sect, are to own the minds and souls and control the actions of their subjects. In the US, at each corner of the Black ghetto, there is a church, a liquor store. They serve the same purpose: anesthetize, keep civil society docile, passive, zombified (a Haitian's worst nightmare.)

In Haiti, the conservative sectors of the Protestant church (Episcopalian) has been growing in influence since the first US occupation and more so after the second in 1994. And, although the 1987 Constitution finally made Haiti a secular state again, that tolerates all religions These people are too concerned about losing their "turf" to Vodun to quietly let the Aristide decree go unchallenged. Yo pakapab anleve makdwet yo.

Now that Vodun, after 200 years is coming out of darkness, it would seem all
Euro/US discrimination, their "purging" of the Haitians Vodouist of "superstition" - all those centuries of persecution are coming to naught? Few would argue that the struggle to empower Haitian civil society within a pro-Ayisyen culture has ever been their goal. The game appears to have matriculated on to a wider level. And latter-day Euro/US-missionaries and their local Haitian agents are sending out Haitian "pastors" and "fathers" to counter the rise of the Manbo and Hougan by any means necessary. Even if they have to terrorize an-already fearful population with fear of more plagues and locusts invading Haiti. Or, like that Pere Camion, with Armageddon, apocalyptic and eternal damnation of the sort no Hougan/Manbo would ever countenance spreading. ( www.haitienmarche.com )

They will spread chaos, embargoes, and sanctions. We-Haitians will fight and resist. In the end, what else is new? As always, we will survive, even "meteors" falling on us, sent by any "Pere Camion" or any other, one-day at a time
.

This past weekend Haitians all over the planet remembered Manbo Cecil Fatiman, Boukmann, the Bwa Kayiman ceremony and the Petwo lwas, as we celebrated the 200th years of "fight and resist" that followed the anniversary of that August 14, 1791 event. Last year the focus for the Hougan and Mambos, who were present at these annual ceremonies was not the "syncretism" of Vodun with Catholicism, but the SEPARATION of Vodun from Catholicism. And so it was again this year. The Mambo and Hougans brought forth a year's work and talked about the progress made in destroying altars with pictures of white saints and recreating Vodun with the images and symbols of Africa. What this "re-Africanizing" of Haitian Vodun will bring forth is yet to be known. Surely, makdwet nou vle anleve a pap kontan ditou.

It's an interesting and very creative time for Haitian artists, poets, musicians, Sambas and all Vodouist who are free to reclaim their creativity as they a
re unleashed from the borders of Haitian societal censure. For, when Ezili, Lasirene, Agou Feray, Simbi, Papa Legba, when they take on the faces and symbols of a Black Land's soul, how much more authentic and powerful shall Haiti's customary belief become? Earth angels roll on, al boule.

When Haitian Vodouist get together and talk of that Poto Mitan we are all stretching to reach, that pure center where all that was and will be, lives; then how much more threatened shall the Protestants and Catholics, and Pere Camion's feel? When Vodun spreads Haitian cosmology of Le Marasa, Le Mor et Le Mister. And show how we all are connected to the "twins," (that is a we are a union of opposites on all dimensions and levels. Part and whole of the vertical and horizontal, the deep and high, the positive and negative, the good and the bad, the yang and yin, the saint and sinner, corrupt and uncorrupted, female and male. When the connectedness of all humanbeings are observed in the simple Haitian trinity: The first
parents Le Maras who became the first dead, Le Mor, who, after time unknown, became the Mysteries or the Lwas. When our divinity is traced so simply, then how much more brilliant will our cosmology seemed compared to "She came from Adam's rib!" or that other Western mythology past on as Biblical fact: "The Blacks came after. They are the descendants of Ham."

A gentle breeze is lifting us. The real Eve is rediscovered
(see her face reconstructed.) Nefretti is getting her Black face back ) And for Vodun, li le, li tan. For Ezili Danto, not only to grow her tongue back, stop saying "ke, ke, ke, ke…." But to get her people's ancient past reconstructed. Li le, li tan. We-Haitians are purging ourselves of the projections of the Powers-that-be and their Horrowood images of Ezili Danto, Ayida-wedo. Legba and Danbala.

Li le, li tan nou montre figi Bondye, figi Eve, figi Nefreti
ti, figi Isis, figi Ezili Danto, figi Legba. Li le nou leve veve Danbala, Ayida Wedo, Gran Bwa, Ezili Danto, Simbi, Les Gedes. Se pa sa yo te di w la yo ye! Her heart has a dagger going through it, who shall pull it without letting her bleed to death? Let it be me and you, for Africa's hospitality has too long been abused. She has saved herself and now will use that sword to cut out evil with good. Write her veve in the sky….? Sell it on Madison Avenue. Tell everyone Ezili Danto lives, has a VOICE, can love and hate with equal ferocity – so beware!!!! Petwo is in the HOUSE! Only certain masters with true heart for Haitian progress can call Her back to Her Rada equanimity and poise.

Katolik yo et Pwotestan yo, yo pap kite nou montre vre Vodun Vre figi e filosofi Aysyen a. Yo pap kite nou fe-l san makdwet yo pa antre ladan. Men, mwen di, "kite meteor" Pere Camion a tonbe." Se pa pwoblem nou. Our generation's work is to launch our own self and succeed on our terms without sacrificing individuality or our
Afrocentricity, We respect others for their differences, but won't be assimilated.

Lit ideolojik la et filosofik la two inpotan pou nou jis lage-l konsa. Nou konnen sa kap tonbe sou tet nou kounye a ap pi red ke avan. Men, Zeb Ginen nou yo, yo toupatou dimond. Yo lage toupatou, kounye a. To be "Haitian", like, to be "urban" is not bound by a place, but an inclusive mindset. Nou leve, nou pap domi ankor. Our culture is portable. We've had the power forever. But we are just now reclaiming the psychology. Asse san nou koule pou granmesi deja. Nap pral koule-l pou repran image nou lan fatra you te mete-la.

While the internationals focus on ruling us Haitians through their willing or unwilling feudal lord(s) in Port-au-Prince, perhaps more than three million worldwide Haitians "have arrived" outside their reach expecting and claiming seats at the economic table through their intellectual prowess, drive to succeed, resistance determination and business acumen. Some, even have a Vodun lexicon.


These other non-Haitian religions - yo met leve ko yo e frape-l ate. Whatever. Get over it. Bwa Kayiman happened. Haitians survived two hundred years of US/Euro religious persecution. The Decree just legal validated something that's already happening, bringing equality to Vodun which our pro-etranje US/Euro religious persecutors have always enjoyed on Haitian soil. The war has just begun. Bwa Kayiman II ...let it roll out. But don't get it twisted. If the same pig's throat must be cut again, there are many Manbo Cecil Fatimas and Boukmann's ready to oblige. True that! For, we-Black people of Haiti will have our freedom to worship, sing and dance as we please. Don't ever doubt it.

Ezili Danto

"Grenadye a la so. Sa ki mouri za fe yayo. Nan pren manman, nan pren papa. Sa ki mouri za fe yayo. Grenadye a la so…..(Haitian Revolution Freedom Song.)

Post Reply