LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT HAITIEN

Post Reply
User avatar
Guysanto
Site Admin
Posts: 1289
Joined: Fri Mar 07, 2003 6:32 pm

LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT HAITIEN

Post by Guysanto » Fri Dec 12, 2008 9:17 am

Source : Fundacion Zile : f_zile@yahoo.fr

[quote]Chers amis,

Sur l´initiative de Anne Lescot a Paris, vous trouverez ci jointe une lettre ouverte adressee au gouvernement haitien, relative a la video "El Machetazo". Si vous voulez la signer, simplement renvoyez nous cette note avec votre nom complet, qui sera ajoute a la liste des signataires.

Chaleureuses salutations
Edwin

DOS PUEBLOS, DOS CULTURAS, UNA ISLA EN UN MUNDO GLOBAL
DE PÈP, DE KILTI, YON ZILE NAN YON MOND GLOBAL
DEUX PEUPLES, DEUX CULTURES, UNE ILE DANS UN MONDE GLOBAL
HAITI -REPUBLICA DOMINICANA
TEL 809 535 4701, 222-4887, 1 305 712-1996



LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT HAITIEN RELATIVE A LA VIDEO « EL MACHETAZO »

Code: Select all

Paris, le 12 décembre 2008
 

Madame le Premier ministre de la République d'Haiti, Mme Michèle DUVIVIER PIERRE-LOUIS

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes, M. Alrich NICOLAS

Monsieur le Ministre des Haitiens vivant à l'Etranger, M. Charles MANIGAT 

 
Il y a quelques jours, une vidéo d'une extrême violence sous le titre « El Machetazo » a été postée sur internet. 

Elle y montre un homme, noir, nu, présenté comme étant haitien forcé de tendre ses bras à un autre homme, clair, présenté comme étant dominicain, et qui lui tranche la main droite.

Cette scène d'une extrême violence a provoqué le plus grand émoi au sein de la communauté haitienne de France. Beaucoup de colère, de stupeur et un ressentiment grandissant à l 'égard du voisin dominicain.

Dans le même temps, d'autres avis nous parviennent: la vidéo n'aurait pas été tournée en République dominicaine mais en Colombie il y a plusieurs années. Pour certains il s'agirait d'une vidéo truquée...et ainsi de suite.

Nous avons besoin de savoir ce que le gouvernement haitien envisage comme type d'action afin de révéler la vérité autour de ce document?

Car vraie ou non, cette vidéo renforce les antagonismes de part et d'autre. Nous savons tous déjà à quel point la communauté haitienne et d'ascendance haitienne en République dominicaine souffre de discrimination dans ce pays. Les violences dont elle est régulièrement l'objet depuis tant d'années ont été maintes fois attestées par des rapports d'organismes et ONG internationaux, par des films, des témoignages...Cette vidéo, si elle s'avère réelle déclenchera fort probablement des réactions au sein des communautés haitiennes dont nous ne pouvons encore connaître la teneur mais que nous pouvons imaginer. Si elle s'avère être un montage, alors elle posera la question de la manipulation de l'opinion publique autour de ce sujet fort sensible.

Tout cela est dangereux et peut se produire aujourd'hui parce que l'Etat haitien ne s'est jamais positionné de manière franche sur la question du traitement de ses ressortissants et de leurs descendants en République dominicaine et ailleurs.

Aujourd'hui, nous, particuliers, structures privées, associations françaises, franco-haitiennes, haitiennes, en France, en Haiti, au Canada, aux Etats-Unis, en République Dominicaine et ailleurs, exigeons, qu'en regard des différentes conventions sur les droits humains signées par les gouvernements dominicain et haitien, que des mesures d'applications concrètes soient prises.

Nous exigeons un positionnement clair du gouvernement haitien sur la question des migrants haitiens et de leurs descendants en République dominicaine. Car ne pas le faire est une insulte à tous les travailleurs des droits humains qui se battent depuis tant d'années pour que soient reconnus les droits de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants, c'est une insulte à toutes les victimes muettes et impuissantes que nous n'avons pas su protéger.

Madame le Premier Ministre, Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, Monsieur le Ministre des Haitiens vivant à l'étranger, nous vous prions d'agréer nos salutations respectueuses et engagées.

 

Signataires :

- Anne Lescot, directrice du Collectif 2004 Images, membre du Comité pour la mémoire de l'esclavage (Paris, France)

- Emmanuel Daoud, avocat, membre du Groupe d'Action Judiciaire et de la FIDH (Paris, France)

- Alessandra Spalletta, coordinatrice auprès de la Coordination Europe-Haiti (Bruxelles, Belgique);

- Camille Ferrié, "9 jours pour Haiti" (Carcassonne, France)

- Alexandre Cabrit, membre de la fondation KROMA

- Henriette et Jacques SARTIAUX - CIDeCS Haiti-Belgique asbl – (Nivelles, Belgique)

- Mimi Barthélémy, conteuse (Paris, France)

- Rodney Saint Eloi, éditeur (Montréal, Canada)

- James Noël, poète (Paris, France)

- Elodie Barthélemy; plasticienne (Paris, France)

- Christiane Philippart et Marc Verbois (Nivelles, Belgique)

- Carl Viarre dit Carlton Rara (Mont de Marsan, France)

- Edwin Paraison (Santo-Domingo, République Dominicaine)

- Nathalie Carré (Paris, France)

- Philippe Allouard, consultant (Port-au-Prince, Haiti)

- Chantal Guérin, journaliste et responsable associatif (Créteil, France)

- Christelle Bartholomé (Belgique)

- Gary Klang, écrivain (Montréal, Canada)

- Nancy Roc, journaliste (Montréal, Canada)

- Dimitri Béchacq, doctorant en anthropologie, EHESS-IRD (Paris, France)

- Jean-Pierre TOMBO Président de l'association Cœur de Haiti (Simandre, France)

- Frantz Benjamin, poète (Montréal, Canada)

- Elliot Roy, président de l'Association "POUR HAÏTI" (Paris, France)

- Marcel Dorigny, Historien, membre du Comité pour la mémoire de l'esclavage (Paris, France)

- Fernando Casado Cañeque (Barcelone, Espagne)

- Jessie Lavelanet (Floride, USA)

- Daniel Laforest,pharmacien (Rennes,France)

- Léa de Saint-Julien, artiste (Paris, France)

- I. Le Pajolec (France)

- Anne Marie Straboni (France)

- Lic. Manuel de Jesus Dandre avocat, travailleur social (Santo-Domingo, République Dominicaine)

- Beneco Enecia, Sindico de Batey 8, (Barahona, République Dominicaine)

- Guy S. Antoine (South Orange, USA)

- Adrian Bance, professeur retraité, (Montréal, Canada)

- Marcel Lecorps, Ingenieur-informaticien, (Philadelphie Pennsylvanie USA)

- Ulza P. Lecorps, Infirmière, (Philadelphie Pennsylvanie USA)

- Paul Baron enseignant retraité (France)

- Gary Legrand, peintre (Paris, France)

- Fatima Benjou (Mont-de-Marsan, France)

- Nicolas Glady, producteur (Paris, France)

- Céline Anaya Gautier, photographe « Esclaves au paradis » (Paris, France)

- Eric Delion, géographe, réalisateur (Paris, France)

- Pascal Yerro,ingénieur (Paris, France)

- Mélanie Fortin (Paris, France)

- ... 

[/quote]

Post Reply