COMMUNAUTE HAITIENNE EN RD

Post Reply
Edwin Paraison
Posts: 84
Joined: Sun Jun 03, 2007 7:32 pm

COMMUNAUTE HAITIENNE EN RD

Post by Edwin Paraison » Sat Jul 07, 2007 2:59 pm

Relations haitiano-dominicaines



Plusieurs cas d'agression contre des Haitiens/Haitiennes

en moins de deux semaines

Note de presse, 5 juillet 2007


En l'espace de deux semaines, une série d'attaques ont été perpétrées contre des Haitiens/Haitiennes vivant en République Dominicaine et dans l'aire frontalière, laissant présager une recrudescence des attaques contre cette population, comme ce fut le cas en 2005 après Hatillo Palma.



Le 27 juin 2007, la presse dominicaine a rapporté qu'à Santiago, une bande de délinquants opérant à bord d'un camion se sont attaqués à plusieurs étudiantes qui fréquentent des centres universitaires de cette ville et les ont violées. Selon le journal en ligne, El Nuevo Diario, ces délinquants ont pris l'habitude d'aller frapper aux appartements occupés par des étudiants-es haitiens. Une fois la porte ouverte, ils menacent les occupants-es avec leurs armes, leur passent des baillons, et emportent biens et argent. ( El Nuevo Diario, 27 juin 2007).



Deux étudiantes haitiennes victimes d'un viol dans la semaine du 25 juin 2007, ont abandonné, traumatisées, les cours de médecine qu'elles suivaient à l'Université de Santiago et ont regagné précipitamment Haiti, a encore indiqué le quotidien dominicain.



Le 30 juin 2007, le corps décapité d'un homme identifié comme Haitien, a été retrouvé à Los Brujos, sur la route de la Merced, non loin de Pedernales. La victime connue sous le nom de André, serait originaire de la zone de Jacmel. Il avait été porté disparu depuis le 26 juin.



Le 1er juillet 2007, des inconnus ont incendié des maisonnettes occupées par une vingtaine d'Haitiens-Haitiennes dans la localité de Hatillo Palma, province de Montecristi, au Nord de la République Dominicaine. L'incendie criminel a jeté dans la rue ces familles qui ont pratiquement tout perdu dans les flammes. Aucune arrestation n'a été effectuée après le drame. ( EFE, 2/7/07).



Le 3 juillet 2007, un Dominicain, à la recherche d'une motocyclette volée, à la frontière du Sud-Est (Anse-à-Pitres/Pedernales) s'en est pris à un Haitien trouvé sur son passage qui conduisait une moto, et l'a blessé à l'arme blanche. Cette agression sera à l'origine de violentes altercations entre 2 groupes d'Haitiens et de Dominicains et aurait dégénéré sans l'intervention conjuguée de divers secteurs dont des membres haitiens et dominicains des comités de droits humains du Réseau Binational Jeannot Succès et des autorités locales.



Soulignons que tous ces actes se produisent sur fond de rapatriements quotidiens qui se poursuivent en différents points officiels et non-officiels de la frontière. Au cours du mois de juin 2007, pour seulement le poste frontalier de Belladère (département du Centre), plus d'un millier de personnes ont été rapatriées.



Le GARR tire la sonnette d'alarme sur l'urgence d'une prise en charge par les autorités haitiennes de la gestion effective de la frontière et interpelle les dirigeants des deux pays sur ces différents cas de violations annonciateurs de nuages sombres sur les relations haitiano-dominicaines. ( Fin de texte, GARR 5/7/07)



Lisane André

Responsable

Section Communication et Plaidoyer

Edwin Paraison
Posts: 84
Joined: Sun Jun 03, 2007 7:32 pm

Post by Edwin Paraison » Fri Aug 10, 2007 7:17 am

Haiti-R. Dominicaine-Violences

Un haitien abattu par la police dominicaine
Antony Robert Pierre aurait été surpris armé en train de cambrioler une entreprise, selon les autorités

jeudi 9 août 2007,

Radio Kiskeya



Des policiers dominicains ont abattu mercredi de plusieurs balles un sans-papier haitien, Antony Robert Pierre, qu'ils ont accusé de les avoir affrontés avec une arme à feu au cours d'un supposé vol, rapporte une dépêche de l'agence espagnole EFE.

La victime aurait été surprise en train de cambrioler une entreprise appartenant à un spécialiste en communication de la ville de Santiago (nord de la République Dominicaine).

Le porte-parole de la police, le colonel Ramòn Alcides Rodrìguez, soutient qu'au moment de l'intervention Pierre était en possession de différents objets appartenant au producteur de télévision Leonardo Aguilera, président de la firme d'investigation Centro econòmico del Cibao.

L'officier de police ajoute que le ressortissant haitien représentait une menace pour les résidents de Villa Olga, un quartier de Santiago où il vivait.

Aucune enquête n'a été officiellement annoncée par les autorités dominicaines en vue de déterminer la véracité de la version policière de l'incident. spp/RK

Post Reply