Un ex-inculpé dans le dossier Jean Dominique assassiné à Pernier

Post Reply
Jgpalmis
Posts: 65
Joined: Mon Jan 01, 2007 11:02 am

Un ex-inculpé dans le dossier Jean Dominique assassiné à Pernier

Post by Jgpalmis » Thu Apr 05, 2007 7:33 am

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article3491

[quote]Haiti-Criminalité
Assassinat du duvaliériste bien connu Robert "Bob" Lecorps

Ce personnage au passé trouble a été abattu par un commando non loin de la Croix-des-Bouquets ; un ami du disparu blessé et soigné à l'hôpital ; l'attaque survient au lendemain de l'anniversaire de la mort de Jean Dominique qui avait entraîné l'arrestation de Lecorps

mercredi 4 avril 2007,

Radio Kiskeya

Robert Lecorps dit Bob Lecorps, duvaliériste bien connu, a été criblé de balles mercredi après-midi par des inconnus à Pernier 30, une section communale de Pétion-Ville située non loin de la Croix-des-Bouquets (banlieue nord-est de Port-au-Prince), a indiqué la police à Radio Kiskeya.

M. Lecorps, qui était un sexagénaire, est décédé sur-le-champ après avoir été, près de son domicile, la cible d'un commando lourdement armé. Un jeune homme qui l'accompagnait a été blessé et transporté à l'hôpital. Ses jours ne seraient pas en danger.

Des riverains interrogés sur le vif ont affirmé avoir entendu des tirs nourris. Mais, ils n'étaient pas en mesure d'apporter plus de précisions.

Selon des informations obtenues par Radio Kiskeya, les assassins ne seraient pas inconnus de la victime.

Originaire du nord du pays, Bob Lecorps avait fait fortune dans les affaires, mais son nom était également associé au narcotrafic.

Il était un duvaliériste notoire et à ce titre ne cachait jamais son appartenance aux sinistres Tontons Macoutes.

Lecorps a eu au cours des vingt dernières années une série de démêlés judiciaires l'ayant conduit à séjourner plusieurs fois et pendant au moins quatre ans en prison, sous différents chefs d'accusation. Il avait été notamment soupçonné d'implication dans les assassinats de Me Guy Malary, ministre de la justice du gouvernement Aristide/Malval durant la période du coup d'Etat et du directeur de Radio Haiti Inter, Jean Dominique ainsi que de son employé Jean-Claude Louissaint, deux crimes odieux commis respectivement le 14 octobre 1993 et le 3 avril 2000.

Appréhendé en raison de sa présence suspecte à la frontière haitiano-domincaine peu après le double attentat perpétré dans la cour de la station, le duvaliériste a été relâché un mois plus tard, le 12 mai 2000.

Lecorps a été tué, comme par hasard, au lendemain du septième anniversaire du meurtre du journaliste marqué par l'annonce de la relance de l'enquête judiciaire. Le Président René Préval avait promis que désormais "aucun obstacle politique n'empêcherait plus l'avancement du dossier".

Jugé auparavant pour sa responsabilité présumée dans l'affaire Malary, il avait été blanchi par le tribunal criminel de Port-au-Prince, en 1997.

La fille de Bob Lecorps, Marjorie, avait été également arrêtée et jugée pour sa participation au coup d'Etat avorté de feu Roger Lafontant, le 7 janvier 1991. Elle devait être, comme beaucoup d'autres, libérée lors du coup d'Etat du 30 septembre de la même année contre Jean-Bertrand Aristide.

Bien des années plus tard, des rumeurs persistantes avaient laissé croire que M. Lecorps avait scellé une alliance politique avec le même Aristide. C'était bien avant sa chute, en février 2004. spp/RK
[/quote]

Post Reply