Self-Determining Cite Soleil

Post Reply
Bouli

Self-Determining Cite Soleil

Post by Bouli » Wed Jan 17, 2007 11:25 pm

Truth is classified in State Department's war zones. Is it why the following story couldn't make front page in Haiti's media?

This is an unbelievable story from Elsie-news.
http://elsie-news.over-blog.com/categorie-1036345.html

[quote]C'est pas de la blague !

"Jean-Claude Bien-Aimé, premier lauréat national en Philo A et élève du Collège Saint-Alphonse de Cité Soleil a obtenu une note finale de 943/1110, avec une moyenne de 8,57/10. Le jeune prodige de Cité Soleil a ainsi supplanté Geneviève Chéry du Collège Marie Anne à Christ Roi, qui a obtenu une note finale de 828/1100, avec une moyenne de 7,52/10."
La nouvelle, bien qu'insolite, n'a pas trôné à la première page des journaux comme c'eût été le cas dans n'importe quel autre pays. Alors que le bidonville de Cité Soleil est décrit comme l'enfer sur terre par les médias dominants de Port-au-Prince et les agences internationale de presse la réussite de ce jeune homme qui vit en enfer aurait dû soulever des questions et amener les Zentellectuells futurs candidats au titre de « trésors nationaux vivants » qui pullulent en Haiti: ethnologues, sociologues, anthropologues, philosophes, sociologues, historiens, économistes, à se pencher sur ce cas. le public ne saura donc jamais qui est Jean-Claude Bien Aimé et pourquoi ce "premier lauréat national en Philo A et élève du Collège Saint-Alphonse de Cité Soleil, ne s'est pas présenté à la cérémonie officielle de remise de primes organisée vendredi par le ministère de l'Education à l'auditorium du Nouveau Collège Bird. »
C'est pas de la blague. Jean-Claude Bien Aimé est un jeune homme de Cité Soleil qui a obtenu la meilleure note au bac de 2006, soit : 8,57/10 de moyenne et nul ne s'est intéressé à lui. Espérons que les troupes de la Minustah, les gangsters et les milices lui laisseront la vie sauve. Espérons que le gouvernement lui offrira les moyens de poursuivre ses études. Espérons que ses études terminées, il pourra travailler dans son pays. Espérons que ni des « combattants de la liberté » ni des « sociétés civiles » et autres gropuscules dépendants de la « communauté internationale » ne l'obligent à fuir son pays, Haiti. La meilleure chose que l'on puisse souhaiter à Jean-Claude Bien Aimé c'est qu'il évite la case « trésor national vivant » pour aller se poser sur celle « homme de bien » .

[/quote]

Post Reply