Artistes à l'assaut de l'analphabétisme

Post Reply
Jgpalmis
Posts: 65
Joined: Mon Jan 01, 2007 11:02 am

Artistes à l'assaut de l'analphabétisme

Post by Jgpalmis » Sat Feb 24, 2007 12:57 pm

http://www.lenouvelliste.com/articlefor ... leID=40533

[quote]Artistes à l'assaut de l'analphabétisme


Une dizaine d'artistes et de comédiens haitiens séjourneront à Cuba dès le 25 février pour l'enregistrement d'une série de documentaires didactiques capables de réduire le taux élevé d'analphabétisme en Haiti. Soixante-cinq leçons seront enregistrés en 45 jours dans l'île castriste.

Ils se nomment Rassoul Labuchin, Ginette Beaubrun « Mélanie », Marie Andrée Jeudy « Mantoute », Don Kato, Tonton Bicha, Frenel Valcourt « Jessifra », Gessica Généus, Huguette Souffrant et Josiane Pierre, les artistes et les comédiens qui partent à l'assaut de l'analphabétisme en Haiti. Ces figures qui ont marqué et qui marquent encore la vie de l'audiovisuel et de la danse en Haiti s'allient à la secrétairerie d'Etat à l'Alphabétisation pour la production d'une série de soixante-cinq documentaires portant sur l'alphabétisation.

« L'objectif est de toucher 3 millions de personnes en trois ans », a dit le secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation lors d'une présentation des artistes engagés dans le programme du Premier ministre Jacques-Edouard Alexis. Certains des neuf artistes et créateurs engagés, a expliqué le secrétaire d'Etat, ont dû rompre des contrats pour venir travailler avec le gouvernement dans la lutte contre l'analphabétisme. « La culture haitienne doit être présente dans l'apprentissage que nous aurons à faire », a soutenu Carol Joseph pour expliquer le sens de l'engagement d'importantes figures de la comédie haitienne, notamment Rassoul Labuchin, le réalisateur de « Anita ». Ex-Maire de Port-au-Prince et ancien directeur du Théâtre national, M. Labuchin coordonnera le travail de l'équipe qui restera pendant quarante-cinq jours dans l'île castriste.

Deux figures connues de la série très prisées « Languichatte au XXe siècle » diffusées dans le temps sur la télévision d'Etat, Mélanie et Mantoute vont se montrer de nouveau à l'oeuvre, mais dans une autre aventure. Celle de l'alphabétisation. La secrétairerie d'Etat peut aussi miser sur Gessica Généus et Tonton Bicha deux étoiles montantes du cinéma et de la comédie haitienne. Le chanteur vedette de Brother's Posse, Don Kato et le remuant Jessifra mettront également leurs talents et leurs influences au service de l'organe chargée de l'alphabétisation dans le pays.

« C'est avec empressement que j'ai accueilli l'idée du secrétaire d'Etat », a avancé le Chef du gouvernement lors de sa rencontre avec les artistes à la Primature. N'est-il pas aujourd'hui une honte de parler de l'analphabétisme encore en Haiti, s'interroge le Premier ministre Alexis ? J'espère, dit-il, qu'une fois pour toutes nous allons résoudre le problème. Plus de la moitié des huit millions d'habitants sont des analphabètes.

Après la santé, la pêche, l'agriculture, le sport...l'alphabétisation devient le nouvel axe d'intervention de la coopération haitiano-cubaine hissée, il y a de cela dix ans. « Ce que nous apporte Cuba dans les domaines de la santé, de l'agriculture...est incommensurable. C'est le coeur avant la matière », s'est réjoui le Premier ministre qui s'exprimait en présence de Raul Barzago, l'ambassadeur de Cuba en Haiti.

« Cuba est prêt à accueillir les artistes. Nous souhaitons un grand succès dans la campagne contre l'analphabétisme », a ajouté l'Ambassadeur Barzago.

Quelque mille panneaux solaires, 10 mille téléviseurs et 10 milles vidéos- cassettes, a annoncé le secrétaire d'Etat Carol Joseph, seront mobilisés pour la diffusion dans les zones ciblées des documentaires qui seront montés à Cuba. La méthode qui sera utilisée existait déjà, a ajouté M. Joseph. Elle a été utilisée et réussie au Venezuela, Colombie et en Nouvelle- Zélande dans des campagnes d'alphabétisation.

Claude Gilles[/quote]

Vu que c'est à Cuba que cette équipe d'artistes ira pour tourner ces montages, je suis moins sceptique sur la finalité de cette initiative. Toutefois, quand il est bruit que dans le nouveau budget du gouvernement haitien il y a un montant de 6 millards 700 millions de gourde, cotisation d'Haiti pour la francophonie, consacré essentiellement à l'enseignement de la langue française et rien pour la promotion de la langue de la majorité Peut-être que c'est une rumeur? si tel est le cas, que les autorités nous éclaircissent.

Dans le cas contraire, il y a lieu de se poser bien des questions. Nos priorités sont où d'abord?

Cela fait trop longtemps déjà que les autorités haitiennes ont laissé à la merci des anciens pays colonisateurs cette richesse si fragile et si délicate de la notion haitienne que sont les cerveaux des fils et filles du pays. Si ce gouvernement parle d'une politique d'inclusion, il faut des actions qui jusitfient sa parole.

Messieurs et dames, les autorités, Le pays n'a pas besoin de pansements pour ses maux mais bien des opérations chirurgicales. La valorisation de la langue créole est un des points importants que ce gouvernement devrait prioriser. Intervenir dans ce domaine, c'est d'assurer que les méninges des générations à venir travaillent et produisent en plein potentiel. Si la science moderne a encore de la difficulté à saisir le cerveau et ne peut pas encore procéder pour faire des opérations comme elle le vourdrait bien. Raison de plus pour que, nous haitiens, nous nous assurons que ce bien précieux du pays soit bien protégé et bien encadré.

Nous savons tous que le meilleur outil d'intervention à l'heure actuelle pour le cerveau c'esl la langue, la parole, le langage, le parler. Des siècles déjà que nous sommes en train de nager dans cette absurdité. Nos enfants parlent en créole mais nous voulons les apprendre à penser en français. Ne devrons-nous pas maintenant faire des brasses pour sortir, messieurs et dames les autorités?

Naje pou nou soti !

Palmis

Post Reply